Rubrique
Culture

VIe ÉDITION LITTÉRAIRE 2017-2018 Vingt candidats en lice pour le prix Mohammed-Dib

Publié par B. Henine
le 12.07.2018 , 11h00
255 lectures

Vingt œuvres littéraires dans les trois langues (arabe, amazighe et française) ont été retenues lors de la réunion du comité de la sixième édition (2017-2018) du prix littéraire Mohammed-Dib qui s’est tenue le 28 juin dernier dans l’enceinte de la bibliothèque qui porte d’ailleurs son nom, sise à la cité Imama, a-t-on appris. 
Par ailleurs, une nouvelle réunion de ce conseil se tiendra très prochainement pour évaluer et définir les œuvres, alors que la proclamation du prix Mohammed-Dib 2017-2018 se fera le 13 octobre 2018 au Palais de la Culture Abdelkrim-Dali de Tlemcen, où les lauréats recevront leurs prix des autorités locales dans une grande cérémonie qui sera organisée en la circonstance, a indiqué Mme Sabéha Benmansour, présidente de l'association culturelle la Grande Maison, qui a fait également savoir que les premières évaluations du jury, deux œuvres pour chaque langue, ont porté sur un choix global de 18 œuvres littéraires en  arabe, 10 en tamazight et 32 en français. 
Le jury est présidé par M. Sari Mohamed, écrivain, traducteur et critique littéraire. Les membres composant le jury sont des lecteurs de tous âges   issus de milieux socioprofessionnels divers. Ses décisions seront souveraines, voire sans appel, et ne peuvent faire l’objet d’aucune contestation ni réclamation. De ce fait, après les consultations et l’analyse des sujets, les membres du jury ont proposé, délibéré et retenu les écrivains et romanciers suivants : sept candidatures en langue arabe, Bedreddine Khelifi, Krima Benali, Amina Cheikh, Mohamed Kadik, Mohamed Katilitah, Nadjet Dahmoun et Ismaïl Ibrir. Les trois en langue amazighe sont Djejiga Anaris, Belkacem Meghzouchène et Fahim Messaoudène et les dix autres, en langue française, Lynda Chouiten, Jaoudet Gassouma, Selma Guettaf, Aïcha Kassoul, Mohamed Magani, Adlène Meddi, Amina Mekahli, Slimane Saadoun, Mohamed Sadoun et Amine Zaoui.  
Pour rappel, indique-t-on encore, lors de la cérémonie d’attribution des prix de dernière édition (la 5e), présidée par le ministre de la Culture, M. Azzedine Mihoubi, les trois favoris lauréats récompensés ont obtenu chacun le prix d’un million de dinars (soit 100 millions de cts). M. Mihoubi a décidé que, désormais, les frais et charges du prix littéraire Mohammed-Dib seront mis à l’actif de l'Onda et de l'Enag. Une louable initiative et un grand soulagement pour les membres de l’association la Grande Maison qui se sont vu décharger de ce lourd tribut, a-t-on encore indiqué.
B. Henine

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Soit dit en passant 11:00 | 20-09-2018

Tous ont combattu ! Qui a trahi ?

Est-ce que l’une ou l’un d’entre vous comprend par quel miracle l’Algérie continue à nous

2

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui