Culture / Culture

Prix du Roman arabe 2019

Waciny Laredj et Lahbib Sayeh sur la longlist

Les deux romanciers algériens Waciny Laaredj et Lahbib Sayeh ont été retenus sur la longlist 2019 du Prix international du roman arabe (Arab Booker Prize) avec respectivement leurs romans May, Layali Isis Cubia (May, les nuits d'Isis Copia) et Ana oua Haïm (Moi et Haïm), a dévoilé lundi le Booker Prize. Ainsi, l'Algérie se trouve pour la première fois représentée par deux ouvrages en même temps, le premier proposé par la maison d'édition libanaise  Dar Al adab  et le second  par les éditions  Mim.
Les auteurs Samir Kacimi, Amin Zaoui et Waciny Laaredj ont déjà figuré  sur la longlist de ce Prix alors que l'écrivain Bachir Mefti a atteint la short list en 2012 avec son ouvrage Pantin de feu.
Dans son roman May, Layali Isis Cubia, Waciny Laaredj s'est plongé dans la vie de la femme de lettres May Ziadé, particulièrement la période de sa dépression et son combat dans l'hopital psychiatrique. Le roman de Lahbib Sayeh Ana oua Haïm tourne autour de deux personnages, un Arabe et un juif, dans une Algérie sous occupation coloniale et traite de thèmes  comme la traîtrise à la patrie.
La longlist 2019 du Prix international du roman arabe comprend 16 romans, sélectionnés parmi 134, représentant neuf pays et proposés par 13 maisons d'édition. La short list devrait être dévoilée le 5 février prochain et le roman qui remportera le prix sera annoncé le 23 avril à Abou Dhabi.