Rubrique
Culture

L’artiste est décédé dans la nuit de mardi à mercredi à Paris Ya rayeh, Rachid Taha…

Publié par Kader Bakou
le 13.09.2018 , 11h00
810 lectures

Rachid Taha est décédé, à l’âge de 59 ans, d’une crise cardiaque dans la nuit de mardi à mercredi à son domicile parisien, ont rapporté hier mercredi les médias français. Le chanteur algérien est mort d’une crise cardiaque dans son sommeil, est-il précisé. Rachid Taha venait de terminer un nouvel album qui devait sortir début 2019 sur le label Believe.
Rachid Taha, né le 18 septembre 1958 à Sig (wilaya de Mascara) a été le leader du groupe Carte de séjour formé en 1981 en France. Il avait ensuite entamé une carrière solo après la séparation du groupe  en 1989, et sorti plusieurs albums à succès. 
Son premier album solo Barbès est sorti en 1991. En 1998, il sort l’album Diwan qui compile des compositions chaâbi de Dahmane El Harrachi (Ya Rayah), de Hadj El Anka, de Akli Yahyaten, ainsi que des reprises de chansons du groupe marocain Nass El Ghiwane et  de L’Oriental Farid El Atrache. Cette reprise de Ya Rayeh fera d’elle un tube planétaire. Ainsi, la même année, sortira une version en langue espagnole,  par le groupe Chico and The Gypsies. La même année, il sort un album live 1, 2, 3 Soleil en compagnie de Cheb Khaled et de Faudel (notamment sur les tubes Ya Rayah et Abdelkader Ya Boualem). D’ailleurs, la vieille chanson Abdelkader Ya Boualem va connaître une seconde jeunesse après cette reprise par le trio.
En 2004, il sort l'album Tékitoi (t’es qui toi ?), à ce jour un des plus créatifs et complexes de Rachid Taha. Cet album reprend le tube Rock the Casbah  du groupe britannique The Clash dans une adaptation intitulée Rock el Casbah qui fut unanimement acclamée. D’ailleurs Mick Jones, ancien membre de The Clash, avait déclaré préférer la version de Taha, qu'ils ont chantée ensemble plusieurs fois sur scène. Avec Carte de séjour ou en solo, l’artiste a à son actif une vingtaine d’albums dont Made in Medina (2000) ou la compilation Voilà voilà le Best Of (2011).
La musique de Rachid Taha est inspirée par différents genres et styles algériens et étrangers, tels que le raï, le chaâbi, la techno, le rock n'roll et le punk.
Rachid Taha a également joué dans une dizaine de films ou séries dont Morituri de Okacha Touita (2007) adaptée d’un polar de Yasmina Khadra. 
Kader B.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 08-11-2018

Zoukh irrite des ministres

Plusieurs ministres du gouvernement Ouyahia n’ont pas manqué de se plaindre du traitement «sélectif» que leur réserve le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh. Si, comme l’exige

2

Actualités 11:00 | 11-11-2018

ANP
Vers la fin du cumul des fonctions au sein de l’armée

C’est sur instruction personnelle directe de Abdelaziz Bouteflika que les cinq généraux-majors et le colonel des services, détenus depuis le 14 octobre à la prison militaire de Blida, ont été libérés le 5 novembre