Rubrique
Digoutage

Le commerçant et l’Aïd

Publié par Arris Touffan
le 13.06.2018 , 11h00
1079 lectures

Encore une histoire où tout le monde a tort et où tout le monde a raison. C’est l’histoire pluri-décennale des commerçants et de l’Aïd. Les commerçants ont raison de fêter la fin du Ramadhan avec leurs familles et ne pas avoir, par conséquent, à travailler. Les clients ont, eux aussi, raison de vouloir s’approvisionner normalement. Chacun est dans son bon droit et ça fait ce type de problèmes inextricables, surtout lorsque l’Aïd dure pour le commerçant plusieurs jours. Quand ça devient comme ça insoluble, force reste à la loi.
C’est l’autorité publique qui tranche. Or, comme chaque année, le gouvernement se fend de menaces à l’endroit du commerçant désinvolte, et comme chaque année, celui-là n’en a cure. Pas de raison pour que, cette année, ce soit différent.
A. T.
digoutagesoir@yahoo.fr

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 14-01-2019

Sans le nommer expressément
Hamrouche épingle Bouteflika et son mode de gouvernance

L’ancien chef de gouvernement, Mouloud Hamrouche, brise un long silence, quasiment de

2

Constances 11:00 | 14-01-2019

Mohamed Aïssa et la voix de Billal

Il ne doit pas y avoir beaucoup d’Algériens à angoisser pour le nom du muezzin qui