Rubrique
Faits divers

MOSTAGANEM 10 ans de prison et 500 millions d’amende pour 2 trafiquants d’hallucinogènes

Publié par Abder Bensadok
le 15.01.2019 , 11h00
135 lectures

C’est un vrai coup de maître. Un trafic de stupéfiants a été démantelé par la police judiciaire, relevant de la Sûreté de wilaya, qui a appréhendé deux trafiquants de drogue au niveau de la ville de Mostaganem.
La police a agi sur information faisant état de deux personnes qui détiendraient des produits hallucinogènes. 
Les policiers se sont rendus au domicile de S.H., âgé de 26 ans, un repris de justice au casier judiciaire bien étoffé  qu’ils surveillaient d’ailleurs de très près. La fouille a permis de trouver 60 flacons de produits hallucinogènes (LSD) et 60 comprimés de divers psychotropes tandis qu’au domicile du second trafiquant, K. M., âgé de 24 ans, la police a mis la main sur une petite quantité de résine de cannabis, une plaquette de psychotropes de marque Novazine et 3 boîtes de médicaments vides de même marque. 
Les investigations de la police ont prouvé que les comprimés psychotropes provenaient des ordonnances délivrées par des spécialistes en neurologie au nom de l’oncle de l’un des deux individus, un malade mental. 
Présentés dimanche en comparution directe, les deux présumés trafiquants ont écopé de 10 ans de prison ferme assortis d’une amende de 500 millions de centimes pour chacun d’eux.
A. Bensadok

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CRITIQUÉ POUR SON SOUTIEN À ALI GHEDIRI
Mokrane Aït Larbi s’explique

Le soutien qu’apporte le célèbre avocat Mokrane Aït Larbi à la candidature de l’ancien général-major Ali Ghediri a généré des critiques, mais

2

Actualités 11:00 | 21-02-2019

Plus de quarante projets pour fluidifier le trafic routier
Fin des embouteillages à Alger ?

Le wali d'Alger a annoncé hier que plus de quarante projets sont en cours de réalisation pour gérer et fluidifier la circulation dans la capitale. Des projets de plusieurs milliards de dinars dégagés par le Trésor public, a souligné Abdelkader Zoukh qui a cité