Rubrique
Faits divers

ACTIVITÉS DES POLICIERS DE BOUMERDÈS 167 affaires traitées et 229 personnes arrêtées

Publié par Abachi L.
le 13.06.2018 , 11h00
120 lectures

Selon le bilan qui nous est parvenu de la cellule de communication de la Sûreté de wilaya de Boumerdès, les différents services de la police judiciaire de cette région ont eu à traiter, durant le mois passé, 167 affaires dans lesquelles étaient impliquées 229 personnes dont 16 femmes, 8 mineurs et 2 suspects de nationalité étrangère.
 Au final, 20 suspects ont été mis en détention provisoire, 3 placés sous contrôle judiciaire alors que 33 individus arrêtés, ont été jugés directement (citation directe). Au regard de ces statistiques, on relève que 111 mis en cause dans l’une de ces 167 affaires traitées par la police n’ont pas été accusés par la justice.
 Le décalage est important pour passer inaperçu. Serait-ce l’efficacité des policiers qui pose problème ou bien les procédures qui n’ont pas été suivies à la lettre pour être agréées par le parquet ? La tolérance zéro de la part de la police serait-elle une autre explication ? Pour revenir au bilan, il ressort qu’en matière de trafic de drogue, dans le traitement de 23 affaires, les agents de la police judiciaire ont saisi 31 kg de cannabis et 280 comprimés psychotropes. De plus, ils ont arrêté 33 suspects dont deux jeunes filles.
 Seulement 6 personnes impliquées dans ce trafic de drogue ont été mises sous les verrous. D’habitude, la justice est sévère contre ce genre de crimes.
 Abachi L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-10-2018

ÉVÉNEMENTS DU 5 OCTOBRE 1988
Hanoune répond à Ouyahia

La réponse de Louisa Hanoune à Ahmed Ouyahia ne s’est pas fait attendre. Au premier ministre qui affirmait que les événements du 5 Octobre 1988 avaient mené le pays à l’anarchie, la secrétaire générale du parti des travailleurs répond que c’est faux. Elle appelle

2

Actualités 11:00 | 13-10-2018

AFFAIRE BOUHADJA
Ce qui irrite Abdelaziz Bouteflika

Le président de l'Assemblée populaire nationale irrite au plus haut point le patron d'El Mouradia. Selon une source sûre, l'entourage de Abdelaziz Bouteflika est d'autant plus remonté contre Saïd Bouhadja que, «nous détenons des éléments sûrs que nous