Rubrique
Faits divers

Sidi-Bel-Abbès 30 personnes victimes d’une intoxication alimentaire

Publié par A. M.
le 12.09.2018 , 11h00
152 lectures
30 personnes dont 4 enfants résidant à Sidi-Bel-Abbès ont été admises en urgence à l’EPH de Sidi Djilali, au CHU et à la CCI après avoir souffert de vomissements, de fortes douleurs abdominales et de diarrhées.
Des symptômes s’apparentant avec ceux d’une intoxication alimentaire, 23 d’entre elles âgées entre 35 et 45 ans ont été admises à l’EPH de Sidi Djilali. Trois autres cas jugés plus graves au CHU Hassani-AEK et quatre enfants à la CCI du CHU. 
La police et les services d’hygiène relevant de l’APC et de la Direction du commerce ont été saisis au sujet de ces admissions.
Selon les premiers éléments de l’enquête, ces personnes auraient toutes consommé des sandwichs dans un fast-food dans le faubourg Ben-M’hidi avant de ressentir des symptômes qui leur ont fait craindre la maladie du choléra, mais une fois examinées par les médecins urgentistes, cette crainte a été écartée et celle d’une intoxication alimentaire était la plus probable au vu du nombre des personnes atteintes non confinées à une seule famille. Les cas étaient un peu partout à travers la ville de Sidi-Bel-Abbès. Dans un premier temps de l’enquête, le fast-food où les victimes ont consommé les sandwichs fait l’objet d’une fermeture provisoire.
Des échantillons de mayonnaise, viande hachée et autres ingrédients nécessaires à la confection des sandwichs ont été prélevés et envoyés au laboratoire d’analyses.
A. M.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 17-09-2018

AU SUJET DES DERNIÈRES DÉCLARATIONS SUR L’ALGÉRIE
Haftar accuse le Qatar

Le général Haftar a officiellement accusé le Qatar d’avoir voulu «allumer le feu» entre la Libye et l’Algérie en déformant de manière grave les propos tenus par ce dernier quelque temps auparavant. Le général libyen a donc visiblement décidé de passer à

2

Périscoop 11:00 | 19-09-2018

Les portables de l’aéroport

Lors d’un contrôle à travers le scanner mixte douane-police de l’aéroport Houari-Boumediène, des passagers ont été interpellés pour introduction frauduleuse de téléphones portables. Les deux voyageurs en provenance