Rubrique
Faits divers

LUTTE CONTRE LA CRIMINALITÉ À MOSTAGANEM 49 présumés coupables écroués en juin

Publié par Abdelaziz Boudjellel
le 11.07.2018 , 11h00
133 lectures

569 affaires criminelles et délictuelles attentatoires aux personnes et aux biens ont été enregistrées durant le mois de juin écoulé, à travers les Sûretés urbaines et de daïra de la wilaya de Mostaganem, a-t-on relevé dans le dernier bilan mensuel dressé par la cellule de communication de la Sûreté de wilaya.
Des affaires solutionnées à hauteur de 86,11%, dans lesquelles 591 personnes étaient impliquées dont 27 mineurs et 24 femmes. Parmi les inculpés, 49 présumés coupables ont été écroués à l’issue de leur présentation devant les procureurs de la République près des trois tribunaux tandis que 35 prévenus sont cités à comparaître le jour de l’audience, 135 personnes ont bénéficié d’un non-lieu et 29 autres demeurent en fuite. Au registre de la lutte contre la toxicomanie, en sus des arrestations, les services de Sûreté ont procédé à la saisie de 500 grammes de kif traité et 1 418 comprimés de produits psychotropes, détournés de leur destination médicamenteuse. Concernant le commerce illicite des boissons alcoolisées, les services de police ont saisi quelque 682 bouteilles de bière et de vin.
A. B.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 11-11-2018

ANP
Vers la fin du cumul des fonctions au sein de l’armée

C’est sur instruction personnelle directe de Abdelaziz Bouteflika que les cinq généraux-majors et le colonel des services, détenus depuis le 14 octobre à la prison militaire de Blida, ont été libérés le 5 novembre

2

Actualités 11:00 | 10-11-2018

AUDITIONNÉ À TROIS REPRISES PAR LE JUGE D’INSTRUCTION
Comment se défend «El-Bouchi»

Au tribunal de Sidi-M’hamed d’Alger, les apparitions de Kamel El-Bouchi, de son vrai nom Kamel Chikhi, ne font plus l’évènement. Même le dispositif mis en place aux alentours de la bâtisse se fait désormais plus léger qu’à l’habitude et attire, par conséquent, beaucoup moins le regard