Rubrique
Faits divers

AÏN-BEÏDA A quand une campagne d’abattage de chiens errants ?

Publié par Moussa Chtatha
le 05.09.2018 , 11h00
190 lectures

Ces derniers jours, les principales artères et différents quartiers de la ville grouillent de chiens errants.
Profitant de ces périodes de grandes chaleurs et de longs jours, des chiens errants formés en meutes se prolifèrent dans pratiquement tous les coins de la ville, encouragés par les dépôts des ordures ménagères. Ces bêtes non contrôlées et  de santé douteuse, qui se promènent de jour comme de nuit à la recherche de déchets alimentaires, présentent un danger permanent, notamment en période de hausse du mercure où les maladies se propagent à grande vitesse. 
Certains citoyens, surtout les lève-tôt, se plaignent de la présence de ces chiens qu'ils trouvent sur le chemin du travail ou du côté des moyens de transport qui accompagnent leurs filles à l'université ou autres lieux de travail. Pour rappel, il n'y a pas longtemps, un citoyen a été attaqué tôt le matin par des chiens, ce qui lui a causé des problèmes de santé suite aux morsures de ces bêtes à haut risque. Le problème est beaucoup plus grave pour les femmes, ces êtres inoffensifs qui sont confrontés souvent à des meutes de chiens se promenant parfois par dizaines. Devant cette situation de santé publique, les services communaux chargés d'éradiquer ce phénomène sont interpellés pour programmer des battues de chiens errants comme ils l'ont fait par le passé en étroite collaboration avec l'association des chasseurs et mettre en sécurité leurs concitoyens .
M. C.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui

2

Actualités 11:00 | 23-09-2018

ALGÉRIE-FRANCE
Les clefs de cette nouvelle crise

Même si elle ne s’exprime pas encore officiellement, la colère gronde à Alger en raison des récents évènements survenus avec Paris. Le retrait des policiers chargés de la surveillance de notre représentation en France et les «révélations» de l’ancien ambassadeur français en Algérie ont jeté un froid sans précédent et soulevé un certain nombre d’interrogations. Dans ce contexte, la sortie médiatique de Bernard Bajolet est perçue comme l’un des faits les plus retentissants compte tenu de la quantité