Faits divers / Faits divers

MOSTAGANEM

Déstockage de pommes de terre pour enrayer la flambée des prix

Pour faire face à la flambée des prix de la pomme de terre, d'importantes quantités de pommes de terre seront déstockées afin de stabiliser les prix de ce produit.
La moyenne des prix de ce tubercule a oscillé entre 50 et 60 DA/kg dans les halles de Souk Ellil et dans les marchés de détail, le prix varie entre 70 et 80 da/kg. Ainsi, face à cette hausse des prix, il a été décidé par la chambre de l’agriculture de réguler le marché avec le déstockage d'importantes quantités de pommes de terre. 
L'opération de déstockage permettra ainsi de réguler le marché et faire pression pour que le prix de ce produit de large consommation soit stabilisé et fermera la porte à ceux qui ont l'habitude de saisir ce genre de circonstances pour porter atteinte au pouvoir d'achat des citoyens. 
La mise sur le marché d’importantes quantités s'étalera sur plusieurs jours en attendant la pleine saison de l’arrachage du tubercule et devrait faire baisser les prix à moins de 50 da voire même 40 da/kg. Les quantités de pommes de terre déstockées font partie d'un stock constitué pendant la production de saison et conditionné dans des chambres froides appartenant à l'Etat et par le privé lié par une convention avec le Syrpalac.

1 mort dans un accident de la circulation
Un accident mortel est survenu dans la journée du dimanche 9 septembre sur la RN 90 à l’entrée de la localité de Sidi Ali, suite au dérapage d’un véhicule de tourisme de marque Renault Clio ayant causé la mort du conducteur âgé de 36 ans, et blessant grièvement son passager, un homme âgé de 68 ans. Cet accident de la circulation a été provoqué par la chaussée glissante suite aux dernières précipitations qui se sont abattues ces dernières 48 heures dans la wilaya de Mostaganem. Aussitôt avertis, les éléments de la Protection civile se sont rendus sur les lieux pour transporter les deux victimes aux urgences médicales de l’hôpital, malheureusement le conducteur est décédé au service des soins intensifs. La gendarmerie a ouvert une enquête.
A. B.