Rubrique
Faits divers

Guelma La police comptabilise 888 appels sur le numéro Vert le mois de juin

Publié par Noureddine Guergour
le 11.07.2018 , 11h00
149 lectures

La cellule de communication de la Sûreté de wilaya a communiqué hier le bilan du service numéro Vert, 17, 1548, et 104. 
«L’objectif principal est de faire une évaluation des acquis de ce programme national et de s’informer des éventuelles recommandations pour améliorer ce service», a déclaré le chef de Sûreté de wilaya lors de sa dernière conférence de presse. 
Pour le mois de juin dernier, le nombre d’appels reçus est d'environ 888. Même si pour certains, ce chiffre reste peu suffisant, des spécialistes estiment qu’«il exprime une prise de conscience des citoyens. 
Et d’ajouter : «Les usagers du numéro Vert sont maintenant convaincus que c’est un outil très efficace pour garantir leur propre sécurité, mais aussi pour aider les autres.» 
Le même bilan précise que les appels ont trait, essentiellement, à des signalements d’accidents de la route et d’obstacles, à des demandes d'information, mais aussi pour dénoncer des individus et des agissements suspects (atteinte à la sécurité publique, agressions ou menaces contre des personnes...). 
En détail, le communiqué de la police indique que sur les 888 appels reçus durant la même période, 437 ont été effectués sur le 1548, contre 230 sur le 104, et 221 sur le 17.
Noureddine Guergour

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 11-11-2018

ANP
Vers la fin du cumul des fonctions au sein de l’armée

C’est sur instruction personnelle directe de Abdelaziz Bouteflika que les cinq généraux-majors et le colonel des services, détenus depuis le 14 octobre à la prison militaire de Blida, ont été libérés le 5 novembre

2

Actualités 11:00 | 10-11-2018

AUDITIONNÉ À TROIS REPRISES PAR LE JUGE D’INSTRUCTION
Comment se défend «El-Bouchi»

Au tribunal de Sidi-M’hamed d’Alger, les apparitions de Kamel El-Bouchi, de son vrai nom Kamel Chikhi, ne font plus l’évènement. Même le dispositif mis en place aux alentours de la bâtisse se fait désormais plus léger qu’à l’habitude et attire, par conséquent, beaucoup moins le regard