Rubrique
Faits divers

Guelma La police comptabilise 888 appels sur le numéro Vert le mois de juin

Publié par Noureddine Guergour
le 11.07.2018 , 11h00
111 lectures

La cellule de communication de la Sûreté de wilaya a communiqué hier le bilan du service numéro Vert, 17, 1548, et 104. 
«L’objectif principal est de faire une évaluation des acquis de ce programme national et de s’informer des éventuelles recommandations pour améliorer ce service», a déclaré le chef de Sûreté de wilaya lors de sa dernière conférence de presse. 
Pour le mois de juin dernier, le nombre d’appels reçus est d'environ 888. Même si pour certains, ce chiffre reste peu suffisant, des spécialistes estiment qu’«il exprime une prise de conscience des citoyens. 
Et d’ajouter : «Les usagers du numéro Vert sont maintenant convaincus que c’est un outil très efficace pour garantir leur propre sécurité, mais aussi pour aider les autres.» 
Le même bilan précise que les appels ont trait, essentiellement, à des signalements d’accidents de la route et d’obstacles, à des demandes d'information, mais aussi pour dénoncer des individus et des agissements suspects (atteinte à la sécurité publique, agressions ou menaces contre des personnes...). 
En détail, le communiqué de la police indique que sur les 888 appels reçus durant la même période, 437 ont été effectués sur le 1548, contre 230 sur le 104, et 221 sur le 17.
Noureddine Guergour

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 17-07-2018

Nouvelles nominations dans la police

Nous avons appris hier de sources concordantes que le nouveau DGSN, le colonel Lahbiri, a procédé à la nomination d’un nouveau chef de Sûreté de wilaya de Tipasa ainsi que d’un nouveau directeur des renseignements

2

Actualités 11:00 | 19-07-2018

COCAÏNE, KIF, PSYCHOTROPES...
Les nouvelles routes de la drogue

L’onde de choc provoquée par la spectaculaire saisie de cocaïne au port d’Oran n’a épargné aucun secteur de la vie active nationale. L’Office national contre la drogue et la toxicomanie n’est pas en reste. Des éléments d’analyse ont été apportés