Rubrique
Faits divers

APRÈS LES INONDATIONS DE SÉTIF Le corps de la deuxième victime demeure toujours introuvable

Publié par Imed Sellami
le 26.05.2018 , 11h00
355 lectures

Les services de la Protection civile et les différents services de sécurité poursuivent, depuis jeudi 17 mai (1er jour du mois de ramadhan), les recherches pour retrouver le corps de Benmaouche Mabrouk, emporté par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur quelques régions de la wilaya de Sétif et notamment sur la localité d’Aïn Kebira.
Agé de 61 ans, la victime qui faisait paître son troupeau avait disparu emporté par les pluies torrentielles au lieu-dit «Douar Legragra» dans la région d’Aïn Kebira, située à 27 kilomètres au nord-est du chef-lieu de wilaya.
Le corps du sexagénaire reste à ce jour introuvable malgré les recherches entreprises auparavant par la protection civile, la sûreté nationale, la gendarmerie nationale et quelques citoyens volontaires.
La dernière opération de fouille remonte à jeudi où un impressionnant dispositif de recherche a été mis en place. Ainsi, sous la direction du directeur de la protection civile et encadrés par les chefs d’unités et chefs de service, plus de 70 sapeurs-pompiers issus des différentes unités de la protection civile de la wilaya ainsi que près de 300 gendarmes venus des brigades de gendarmerie à travers la wilaya et appuyés par un hélicoptère, ont entrepris d’intenses recherches et fouilles à partir du lieu de disparition de la victime jusqu’à la limite des communes de Dehamcha et de Béni-Aziz, notamment aux abords des oueds tels que oued Hayoune, oued Ouled Menaâ, oued Bourdim et oued Kbir, soit sur une distance de plus de 35 kilomètres. Contrairement aux jours précédents où des engins de travaux publics ont été utilisés lors des recherches, cette fois-ci, les sapeurs-pompiers et les gendarmes ont utilisé des pelles et d’autres outils manuels.
Malgré toutes ces démarches, le corps du disparu reste introuvable et en dépit du découragement, les sapeurs-pompiers et les gendarmes refusent de baisser les bras et poursuivent leurs efforts du mieux qu’ils le peuvent pour le retrouver afin de permettre à sa famille de faire son deuil.
Imed Sellami

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 16-07-2019

Des gendarmes chez Houda Feraoun

Dans les couloirs du ministère de la Poste et des Télécommunications, on ne parle plus que de la récente visite de gendarmes au siège du département de Houda Feraoun. Les gendarmes auraient remis aux services du

2

Actualités 11:00 | 16-07-2019

MARCHÉ PARALLÈLE DE LA DEVISE
L’euro repart à la hausse

Le taux de change de l’euro au marché noir connaît des perturbations ces derniers jours. Après une inattendue et importante baisse enregistrée il y a deux semaines, ce taux a repris une tendance vers la hausse au square Port-Saïd à Alger, «bourse» informelle