Rubrique
Faits divers

Saisie de matériels d'irrigation

Publié par Moussa Chtatha
le 10.09.2018 , 11h00
535 lectures

Cinq personnes âgées entre 25 ans et 61 ans ont été arrêtées pour avoir irrigué des champs de légumes à partir d'un oued où se déversent des eaux usées.
Selon le communiqué parvenu à notre journal par la cellule de communication du groupement de la gendarmerie d'Oum-El-Bouaghi, nous avons appris qu'en date du 6 du mois en cours et à partir d'informations parvenues aux services de la gendarmerie, des fellahs procédaient à l'irrigation de champs avec les eaux d'un oued où se déversent des eaux usées de la localité de Ouled Hamla. Suite à ces informations aux conséquences très graves au plan de la santé des citoyens, une commission pluridisciplinaire composée des éléments de la gendarmerie de Ouled Hamla secondés par leurs collègues de l'intervention de Aïn M’lila, le maire, les services de la santé et le délégué agricole de la commune de Ouled Hamla se sont déplacés le même jour sur les lieux indiqués vers 15h au douar Kaabara dans la commune de Ouled Hamla. Sur les lieux, cinq personnes, tous des fellahs, ont été arrêtées, il s'agit de A. S., 25 ans, G. H., 49 ans, A. T., 61 ans, G. B. 49 ans et H. D. 49 ans. Ces derniers arrosaient leurs champs à partir des eaux provenant d'un oued qui reçoit des eaux usées de la commune de Ouled Hamla. 
sur les lieux, trois motopompes et du matériel ont été saisis et un hectare planté de courgettes a été totalement détruit.
Le procureur de la république territorialement compétent, informé sur cette affaire, a ordonné la libération des cinq fellahs en attendant la suite de l'enquête.
M. C.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui

2

Actualités 11:00 | 23-09-2018

ALGÉRIE-FRANCE
Les clefs de cette nouvelle crise

Même si elle ne s’exprime pas encore officiellement, la colère gronde à Alger en raison des récents évènements survenus avec Paris. Le retrait des policiers chargés de la surveillance de notre représentation en France et les «révélations» de l’ancien ambassadeur français en Algérie ont jeté un froid sans précédent et soulevé un certain nombre d’interrogations. Dans ce contexte, la sortie médiatique de Bernard Bajolet est perçue comme l’un des faits les plus retentissants compte tenu de la quantité