Rubrique
Faits divers

Sidi-Bel-Abbès (Lamtar) Une montagne de détritus datant de 1962 en cours d’éradication

Publié par A. M.
le 12.06.2018 , 11h00
322 lectures

Une montagne de détritus datant de 1962 dans la localité de Lamtar fait, depuis mai dernier, l’objet d’éradication par les services de l’APC.
En effet, selon le P/APC, cette décharge sauvage qui existe depuis 1962 est située à l’entrée de la localité mais soustraite au regard des usagers de la route nationale qui relie Sidi-Bel-Abbès à Tlemcen.
Depuis 1962, les détritus s’amoncellent au point de constituer une montagne d’immondices qui menacent la santé des habitants. Cette situation dégradante a fait réagir les services concernés. Et une décision a été prise par l’Assemblée communale malgré le coût des travaux. Au début du mois de mai, les services de la commune ont, lors de cette première opération, enlevé 2 900 m3 de détritus et gravats et les travaux ont coûté 300 millions de centimes à l’APC. La 2e opération a eu lieu au début du mois de juin où 2 900 autres m3 ont été enlevés, occasionnant les mêmes frais que la précédente. 
Selon le P/APC, cette décharge sauvage a été éradiquée à  70% actuellement. L’APC compte sur le civisme de ses habitants pour contribuer à la disparition de cette décharge avec un geste simple qui est de ne pas déverser leurs ordures dans ce lieu ou tout autre lieu non autorisé.
Par ailleurs, dira le P/APC, plusieurs points noirs où s’amoncellent les ordures ménagères, les gravats et autres détritus existent à travers le territoire de la localité.
Il en appelle aux citoyens de faire preuve de civisme en ne polluant pas leur environnement. Les décharges autorisées existent et elles sont là pour recevoir les ordures ménagères dont se chargeront les éboueurs.
A. M.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-10-2018

ÉVÉNEMENTS DU 5 OCTOBRE 1988
Hanoune répond à Ouyahia

La réponse de Louisa Hanoune à Ahmed Ouyahia ne s’est pas fait attendre. Au premier ministre qui affirmait que les événements du 5 Octobre 1988 avaient mené le pays à l’anarchie, la secrétaire générale du parti des travailleurs répond que c’est faux. Elle appelle

2

Actualités 11:00 | 13-10-2018

AFFAIRE BOUHADJA
Ce qui irrite Abdelaziz Bouteflika

Le président de l'Assemblée populaire nationale irrite au plus haut point le patron d'El Mouradia. Selon une source sûre, l'entourage de Abdelaziz Bouteflika est d'autant plus remonté contre Saïd Bouhadja que, «nous détenons des éléments sûrs que nous