Rubrique
Femme Magazine

CHUTE DE CHEVEUX A qui la faute ? Faites le bilan

Publié par LSA
le 15.06.2019 , 11h00
461 lectures

Un choc émotionnel :  La chute massive est due à la sécrétion anormale des hormones androgènes qui tuent le cheveu.
La variation des sécrétions hormonales masculines : La testostérone (sécrétée par les testicules), la déhydroépiandrostérone et l'androstènédine, anormalement actives, tuent le  cheveu. 
Une maladie infectieuse : La grippe, les affections à streptocoques, la mononucléose peuvent entraîner des alopécies sans conséquence à long terme. La santé rétablie, les cheveux repoussent. 
Un mauvais traitement capillaire : Décoloration ou permanente mal maîtrisées, effectuées par des personnes incompétentes. 
Un accouchement : Les femmes perdent leurs cheveux environ deux mois après la fin de leur grossesse. A l'accouchement, l'interruption des flux déclenche souvent une perte des cheveux massive et momentanée. 
La prise de médicaments : La chute est spectaculaire, presque totale chez les patients qui subissent une chimiothérapie dans le cadre du traitement contre le cancer. 
Une mauvaise vascularisation : Mal irrigué, le cuir chevelu n'alimente plus le cheveu qui finit par mourir. 
Les carences en acides aminés essentiels : La kératine a un besoin vital d'acides aminés essentiels, en particulier la cystine. Elle raffole aussi d'oligoéléments sinon elle dépérit.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 18-07-2019

Le groupe secret de Bensalah

C’est un groupe de travail constitué de cadres des ministères de l’Intérieur, la Justice, des Affaires étrangères ainsi que de la présidence qui s’est penché, il y a plusieurs semaines, sur l’élaboration du projet du

2

Périscoop 11:00 | 18-07-2019

Un couple de magistrats de la Cour suprême piétine le droit

Les propriétaires des bungalows de la cité Sahel-Zemmouri sont choqués et révoltés par le comportement d’un couple de magistrats de la Cour suprême qui fait fi de la loi, des décisions de