Voir Tous
Rubrique
Femme Magazine

Bon à savoir ATCHOUM ! Qu’est-ce qui se passe quand j’éternue ? ?

Publié par LSA
le 17.09.2019 , 11h00
1005 lectures

Eternuer un grand coup, ça arrive à tout le monde. Ce réflexe parfois gênant en société a son utilité… La connaissez-vous ?

Eternuer : tempête sous un crâne…
L’éternuement n’est rien d’autre qu’une expiration par le nez et la bouche, mais très forte, bruyante… et incontrôlable : un réflexe.
Ce qui se passe chronologiquement, c’est d’abord une irritation de la muqueuse du nez. Celle-ci est connectée au cerveau, bien sûr, et l’irritation active le centre de l’éternuement. Celui-ci active alors les muscles respiratoires. 
Nous prenons une grande inspiration, puis les muscles de notre gorge et de notre poitrine se contractent très fort pour expulser tout l’air avec violence.
C’est bien sûr le côté violent qui rend l'éternuement bruyant… et donc gênant, mais il a aussi son utilité. En effet, sous le choc, la  ou les substances qui encombraient sont éliminée(s). 
Par ailleurs, on a récemment découvert que les cellules ciliées, dont le travail est de retenir les impuretés de l’air avant qu’il n’atteigne les poumons, sont plus actives après un éternuement. 
Ainsi, un bon atchoum ne nous débarrasse pas seulement des poussières (et autres) présentes dans le nez avant, mais aussi de celles qui pourraient tenter d’y entrer après…

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 31-05-2020

L’Algérie, une menace stratégique pour le rêve d’expansion impériale du Makhzen

«Les relations avec le Maroc sont anormales (…), même si les relations entre les deux peuples sont exemplaires.» On doit cette définition en forme d’aphorisme à

2

Actualités 06:00 | 01-06-2020

LA MESURE CONCERNE LES AFFAIRES DE CORRUPTION DÉFINITIVEMENT JUGÉES
Les biens saisis seront vendus aux enchères

L’Algérie s’apprête à enclencher officiellement le processus de récupération de l’argent détourné par d’anciens hauts responsables impliqués dans des affaires de corruption. Dans cette première étape, le recouvrement doit atteindre les 13 milliards de DA. Cette somme équivaut au montant évalué des deniers dilapidés uniquement par

3

Périscoop 06:00 | 01-06-2020

Accords à revoir

4
5

Ici mieux que là-bas 06:00 | 31-05-2020

Sexe, métal, pastis et Hirak