Rubrique
Femme Magazine

Recette Gâteau renversé aux pêches

Publié par LSA
le 12.08.2018 , 11h00
236 lectures

INGRÉDIENTS
Pêches ¼ tasse de miel, 2 c. à soupe de sucre, 1 c. à soupe de jus de citron

5 pêches avec la pelure, coupées en deux et dénoyautées (vous aurez besoin de 9 demi-pêches)
Gâteau :
 ¼ tasse de farine, ¼ c. à thé de sel, 3 œufs séparés, ¼ tasse de sucre ½ tasse de beurre non salé, fondu, 1 c. à thé d’extrait de vanille ½ tasse de lait

Placer la grille dans le bas du four. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F). Beurrer généreusement un plat de cuisson carré de 23 cm .
Pêches :
Répartir le miel, le sucre et le jus de citron dans le fond du moule. Y déposer les demi-pêches, côte à côte, en trois rangées, face coupée vers le bas. Réserver.
Gâteau
Dans un bol, mélanger la farine et le sel. Réserver.
Dans un autre bol, fouetter les blancs d’œufs au batteur électrique jusqu’à la formation de pics mous. Ajouter  3/4 tasse de sucre graduellement en fouettant jusqu’à la formation de pics fermes. Réserver.
Dans un troisième bol, crémer le beurre avec le reste du sucre, les jaunes d’œufs et la vanille au batteur électrique. À basse vitesse, incorporer les ingrédients secs en alternant avec le lait. À l’aide d’une spatule, incorporer la meringue délicatement, en pliant.
Répartir la pâte sur les pêches et cuire au four environ 50 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir environ 15 minutes. Passer une fine lame tout autour du gâteau pour le décoller du moule et démouler en le renversant sur une assiette. Si désiré, accompagner de crème glacée à la vanille. Se mange tiède ou froid.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-10-2018

ACCUSÉS DE «CORRUPTION ET D’ENRICHISSEMENT ILLICITE»
Cinq généraux-majors en prison

Coup de tonnerre, hier dimanche, avec l’annonce de la mise sous mandat de dépôt de six officiers supérieurs de l’armée, cinq généraux-majors et un colonel, tous

2

Périscoop 11:00 | 15-10-2018

Ce n’est pas encore fini pour la France

Si la France risque de perdre le marché algérien des céréales, par contre elle maintient une certaine «influence» encore. En effet, c’est une entreprise française, en l’occurrence