Femme Magazine / Femme Magazine

Les signes particuliers pour les 4 cancers les plus fréquents

Sein
Examinez-vous les seins régulièrement comme il est recommandé de le faire, une fois par mois (sous la douche par exemple, la peau glisse mieux). Si vous sentez une petite boule, essayez de rester calme et si possible attendez deux semaines au moins surtout si vous n’êtes pas ménopausée. Avec le cycle hormonal la texture des seins varie et il est possible que cette petite masse que vous avez palpée disparaisse à la fin de votre cycle. Dans ce cas, c’est probablement un petit kyste ou une autre lésion non inquiétante qui suit le cours de vos hormones.
En revanche, si la masse est assez grande et persiste plusieurs semaines après votre découverte, n’attendez pas plus pour aller consulter votre gynécologue ou autre médecin compétent. Une mammographie sera pratiquée pour tirer cette affaire au clair.
Une fois de plus, toute masse peut être autre chose qu’un cancer.
La texture de votre sein peut aussi changer, avec une rétraction de la peau comme si elle était tirée vers «l’intérieur».
Autre signe, un aspect d’eczéma du mamelon (Paget) qui est une forme particulière de présentation. ça ressemble à une inflammation de la peau qui devient rouge et douloureuse.
Poumon
Si vous fumez, pensez-y.
Si vous ne fumez pas, pensez-y quand même !

Les signes les plus classiques et faciles à repérer sont le fait de cracher du sang, d’avoir une modification de la voix (vous avez du mal à parler, voix étouffée, bitonale…), d’avoir un hoquet qui persiste des semaines.

Prostate
Pensez-y si vous êtes un homme. Les femmes n’ont pas de prostate. Les signes ne sont pas très «évidents» car la prostate est plutôt cachée et n’a pas d’activité visible à l’œil nu.
Le signe le plus souvent retrouvé est un problème pour uriner (dysurie) car la prostate est traversée par l’urètre (qui relie la vessie à l’extrémité du pénis), mais d’autres causes telles que l’HBP (hypertrophie bénigne de la prostate) peuvent créer le même symptôme. Il est également possible de retrouver du sang dans vos urines.

Voies aérodigestives supérieures
Ces cancers sont généralement causés par des années d’alcool + tabac. Ils concernent la bouche, la gorge (l’œsophage, le pharynx), les cordes vocales.
Y penser si vous avez des problèmes pour avaler, pour boire ou manger ou les deux, si «ça ne passe pas» (dysphagie). La sensation d’avoir quelque chose de coincé dans la gorge, quelque chose qui chatouille en permanence peut aussi être un signe si cela ne s’améliore pas en quelques jours. Pour la bouche vous pouvez avoir une plaie qui ne guérit pas après plusieurs semaines sur la langue ou à l’intérieur des joues, sur le palais ou les gencives.
Une toux persistante plusieurs semaines, voire mois peut aussi être un signe, surtout si cela ne vous arrivait jamais avant. Votre voix peut aussi être modifiée (comme pour le cancer du poumon), elle peut être étouffée ou vous pouvez avoir du mal à la contrôler. Les ganglions gonflés au niveau du cou sont assez évocateurs s’ils sont associés aux autres signes.

En résumé
La combinaison de plusieurs de ces signes est surtout ce qui doit alerter. Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, surtout ne vous dites pas, «ça y est, c’est un cancer, je suis foutu(e) !». Ces signes ne sont pas «infaillibles» et peuvent aussi se retrouver dans d’autres maladies moins graves ou pas graves du tout. Pour cette raison, consultez un médecin !