Rubrique
Femme Magazine

Santé Sucre, glucose et rides

Publié par LSA
le 19.11.2019 , 11h00
658 lectures

La glycation à l’origine de l’apparition des rides ?
Prenons l’exemple du tissu cutané. Au niveau du derme, de profonds changements s’opèrent, le glucose se fixe autour des fibres de collagène et d’élastine, la glycation modifie les propriétés de ces protéines, les rendant plus résistantes à la protéolyse, empêchant leur renouvellement.
La substance sous-cutanée qui soutient le derme perd alors en élasticité et tonicité. La glycation apparaît donc bien comme un facteur de vieillissement du tissu cutané.

Ne confondons pas sucre (saccharose) et glucose 
- Le sucre, c'est le saccharose, composé de glucose et fructose ; le saccharose est présent dans les fruits et légumes ou extrait de la canne et de la betterave à sucre. 
- Le glucose présent dans le sang (glycémie) provient certes du sucre présent dans les aliments (pour 1/4 environ), mais aussi et surtout de tous les autres glucides (3/4 au moins), c'est-à-dire les autres sucres (lactose, fructose,...), les dextrines et l'amidon. 
- La glycation des protéines résulte d'une réaction entre le glucose et les protéines, glucose provenant de la digestion de l'ensemble des glucides et pas exclusivement du saccharose. Ainsi, affirmer que le sucre provoque l’apparition des rides, c’est accepter d’utiliser un raccourci «consommation de sucre (saccharose) = glycation = rides» erroné.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses