Rubrique
Femme Magazine

Recette Tarte aux tomates

Publié par LSA
le 19.01.2020 , 11h00
877 lectures

1 pâte feuilletée, 6 tomates, 1 cuillère à soupe d'huile d'olive, 3 cuillères à soupe de moutarde, sel, poivre, persil, coriandre 

Préchauffez le four. Badigeonnez avec  1 cuillère à soupe d'huile d'olive l’intérieur d’un moule/cercle à tarte. Étalez-y la pâte feuilletée. 
Coupez les bords de pâte qui débordent du moule. Piquez le fond avec une fourchette pour éviter qu'elle ne gonfle trop à la cuisson. Etalez 3 cuillères à soupe de moutarde et réfrigérez. 
Epluchez 6 tomates, coupez-les en tranches pas trop fines dans la largeur. 
Si vous avez un peu de temps (1 heure), salez-les sur chaque face et laissez-les dégorger dans une passoire, ceci va permettre d'évacuer une partie de l'eau de végétation des tomates qui risquerait de détremper la pâte à la cuisson. 
Disposez les tranches de tomates sur le fond de pâte feuilletée, de façon aussi régulière que possible. Terminez en garnissant le centre de la tarte avec les «chutes» de tomates (tranches loupées, sommet de la tomate...). 
Répartissez un filet d'huile d'olive sur le dessus avec les herbes hachées au ciseau, puis mettez dans le bas du four pour 30/40 minutes environ. La tarte est cuite quand le fond de la pâte est cuit, donc bien doré. Dégustez à peine tiède de préférence. Pour une saveur plus corsée en tomate, vous pouvez, après la moutarde et avant les tomates, mettre une couche de sauce à pizza.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 23-02-2020

L’Algérie de Kamel Daoud et la nouvelle Algérie

Kamel Daoud est la fierté d’Oran et pourquoi pas celle de l’Algérie ? En visionnant, en mode replay, L’Algérie de Kamal Daoud, documentaire diffusé sur France 5, je vois défiler les images d’une belle Algérie. D’autres

2

Régions 11:00 | 20-02-2020

Poisson lièvre
Les marins-pêcheurs de Tipasa appellent à la vigilance

C'est à la fin du mois de janvier 2020 qu’un petit métier de 4.80 mètres avait pêché un poisson de type rare, sur la côte de Tipasa ; il s’agissait du «poisson lièvre» que des marins de Damous avaient remonté dans leurs filets. M’hamed