Rubrique
Femme Magazine

Trucs et astuces

Publié par LSA
le 16.06.2019 , 11h00
467 lectures

Soulager une brûlure à la langue
Vous avez été trop impatient pour déguster votre plat préféré et vous vous en êtes brûlé la langue ?
Pas de panique ! Prenez un petit sucre, placez-le sur le bout de votre langue, et pressez légèrement contre votre palais.
Le soulagement est immédiat !
Et la prochaine fois, pensez à bien souffler quand c'est chaud, même si vous êtes affamés !

Faire partir des traces sur les mains 
Quand on a des traces d’épluchures sur les mains, on peut les faire partir en les frottant avec une pelure d’orange ou avec du vinaigre.
Si les traces sont dues à de la nicotine, il faut alors plonger les doigts dans le jus d’une  oranges et les conserver ainsi trois minutes puis rincer.

Se laver les mains
La plupart des refroidissements se répandent par un contact direct. Par exemple une personne qui est malade et qui se mouche aura des virus sur ses mains, ces derniers pourront se déposer sur un téléphone, un clavier ou une vitre. 
Les germes peuvent vivre des heures. Alors lavez-vous souvent les mains ! 
S'il n'y a pas de possibilité de le faire, frottez-vous les mains, de cette façon les germes se détruisent également, faites-le très fort et pendant une minute au moins.

Marcher, c'est bon pour la mémoire !
En effet, une marche quotidienne d'une vingtaine de minutes améliore les troubles bénins de la mémoire liés au vieillissement. Et c'est là un des bénéfices de la marche à pied qui sont par ailleurs nombreux, tant sur le physique que le mental !

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 16-11-2019

Comité de campagne d’Abdelmadjid Tebboune
Abdallah Baali démissionnaire ?

L’information s’est répandue telle une traînée de poudre dès jeudi : Abdallah Baali, le directeur de campagne d’Abdelmadjid Tebboune, aurait décidé de claquer la porte suite à des divergences avec le

2

Constances 11:00 | 13-11-2019

D’où viennent les devises ? Du Square, pardi !

La Banque d’Algérie et le ministère des Finances devraient d’abord régler leurs violons. Ce n’est pas