Placeholder

Rubrique Info en continu

Abus des forces sionistes contre les femmes palestiniennes à Ghaza Le Hamas exige une enquête internationale

Le mouvement de résistance palestinien, Hamas, a exigé mardi l’ouverture d’une enquête internationale suite à la publication de rapports de l’ONU exprimant leur « consternation » face aux agissements des officiers de l’armée d’occupation sioniste « dépouillant les femmes et les jeunes filles palestiniennes à Ghaza de leurs vêtements avant d’être violées ou exécutées ».

Le mouvement a déclaré par voie de communiqué rendu public sur Telegram, que la publication émise « par des experts de l’ONU est une confirmation et une preuve supplémentaire du crime de génocide et de nettoyage ethnique commis par l’occupation sioniste contre notre peuple palestinien ».

« Les types et les formes de violations auxquelles les femmes palestiniennes sont confrontées par l’armée d’occupation, exposées par le communiqué, telles que les exécutions, les arrestations arbitraires, les passages à tabac sévères et la privation de nourriture et de médicaments durant leur détention, en plus des menaces de viol et des insultes pendant leurs interrogatoires, exigent l’ouverture d’une enquête internationale sur cette entité dévoyée, afin de la tenir responsable, ainsi que ses dirigeants, de leurs crimes brutaux », a martelé Hamas .

Le mouvement palestinien a appelé à « l’adoption du communiqué comme document à charge supplémentaire dans le dossier déposé devant la Cour internationale de justice pour enquêter sur le génocide commis par l’entité criminelle sioniste contre notre peuple palestinien ».

Le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) avait exprimé lundi sa « consternation » face aux rapports selon lesquels « des femmes et des jeunes filles palestiniennes à Ghaza auraient été battues, arrêtées, humiliées, violées ou exécutées par des officiers sionistes », soulignant que « les femmes et les jeunes filles ne sont pas des cibles ».

Dans un communiqué rendu public, les rapporteurs des Nations unies ont également exprimé leur profonde préoccupation « face aux rapports faisant état de cas de viol et de menaces d’agression sexuelle par les forces d’occupation sioniste lors des détentions arbitraires de femmes et de jeunes filles palestiniennes ».

C’est ce qui ressort d’un communiqué commun cosigné par les rapporteurs des Nations unies, dans lequel ils ont qualifié les violations des droits humains signalées contre les femmes et les jeunes filles en Palestine de « consternantes », sur fond de siège et d’agression sioniste barbare.

 

Placeholder

Multimédia

Plus

Les + populaires de la semaine

(*) Période 7 derniers jours

  1. BMS Des averses orageuses vendredi et samedi sur plusieurs wilayas du pays

  2. Intempéries Quatre personnes secourues à Tizi-Ouzou

  3. Son prix dépasse de près de 3 $ celui du Brent Le pétrole algérien reprend de la hauteur

  4. Tizi Ouzou Makouda : un événement caritatif sans précédent !

  5. Maroc 5 ans de prison pour un militant ayant dénoncé la normalisation avec l'entité sioniste

  6. CR Belouizdad Kedad, Mbolhi, Guedioura et Derfalou sanctionnés

Placeholder