Rubrique
Le Soir Auto

Suzuki Algérie Alto et Baleno dès juillet

Publié par Belkacem Bellil
le 13.06.2018 , 11h00
255 lectures

Le second projet automobile du groupe Tahkout, battant pavillon Suzuki et domicilié à Saïda, s’apprête à livrer ses premières fournées de véhicules assemblés localement. Selon des indiscrétions, ce sont Alto et Baleno qui seront proposés aux clients dès le début du mois de juillet et non Alto et Swift, comme annoncé lors du lancement de l’usine
Le choix d’Alto et Baleno répondrait à un souci d’accessibilité pour les clients. 
Si le premier modèle est déjà connu et apprécié en Algérie puisqu’il largement commercialisé par le représentant historique de la marque japonaise, en l’occurrence le groupe Elsecom, le second reste, en revanche, peu connu mais se positionne dans un segment (B), à forte demande. 
Une citadine avec des proportions plus importantes que la Swift et qui permet au spécialiste des mini-véhicules de proposer une offre plus proche des standards actuels dans le monde automobile. Elle propose ainsi à ses passagers une habitabilité en nette évolution par rapport à ses sœurs et une dotation en équipements de confort et de sécurité en conformité avec les attentes des clients. En attendant leur lancement, il se susurre déjà que les prix de ces deux nouveautés seront largement compétitifs, notamment celui d’Alto qui serait en deçà de la barre de 1 million de dinars.
B. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 17-06-2018

Appareils vendus

Les trois anciens aéronefs de type Boeing 767-300, dont Air Algérie a décidé de se délester, viennent de trouver preneur, conformément au cahier des charges lancé par la compagnie nationale. L’acquéreur serait

2

Actualités 11:00 | 19-06-2018

ILS SERAIENT AU NOMBRE DE DEUX ET AURAIENT AVOUÉ LEUR CRIME
Les assassins du ressortissant chinois interpellés

L’affaire de l’assassinat du Chinois à Dar-el-Beïda a connu son épilogue il y a quelques jours suite à l’arrestation des principaux responsables du drame qui avait fait réagir la représentation de Pékin à Alger. Les informations en