Rubrique
Le Soir Auto

Jeep Bain de jouvence pour Renegade

Publié par LSA
le 13.06.2018 , 11h00
40 lectures

Fabriqué en Italie, le petit SUV Jeep Renegade a choisi le Salon de Turin pour dévoiler son restylage de mi-carrière. Un lifting plutôt subtil, puisqu'il se concentre surtout sur les optiques.
Présenter le restylage de la plus vendue des Jeep au Salon de Turin, ça n'a rien de surprenant. Le Renegade est en effet assemblé en Italie, à Melfi, aux côtés de son cousin Fiat 500X, qui sera également bientôt retouché. Mais ce lifting de mi-carrière est du genre discret. Ce sont avant tout les nouveaux phares qui sautent aux yeux, avec leur cerclage à base de diodes. Les feux arrière changent aussi d'apparence, tout en conservant leur forme de croix caractéristique, les boucliers sont redessinés et les clignotants passent de l'orange au blanc. Bref, la carrosserie si cubique de ce petit SUV n'est pas transfigurée. L'habitacle n'a, lui, pas encore été révélé, mais il devrait se contenter également de changements discrets, accompagnés d'un nouveau système multimédia avec un écran tactile plus grand.
Sous le capot, les modifications sont plus importantes. Ce Renegade restylé reçoit en effet de nouveaux moteurs turbo-essence. Un trois-cylindres 1.0 de 120 Ch vient en effet remplacer le vieux 1.6 E-torQ Evo atmosphérique de 110 Ch, avec un couple vraisemblablement bien augmenté et des consommations en baisse. Tandis qu'un quatre-cylindres 1.3, décliné en 150 et 180 Ch, supplante le 1.4 MultiAir, qui proposait 140 ou 170 Ch. 
Pour l'heure, cependant, Jeep reste avare en informations. Les diesels ne sont ainsi pas mentionnés, signe qu'ils devraient très peu changer. Il faudra donc encore attendre quelques jours pour en savoir plus sur ce Renegade 2019, qui devrait être épaulé par un petit frère d'ici 2022, si le récent plan produit du groupe Fiat-Chrysler se vérifie.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-10-2018

ÉVÉNEMENTS DU 5 OCTOBRE 1988
Hanoune répond à Ouyahia

La réponse de Louisa Hanoune à Ahmed Ouyahia ne s’est pas fait attendre. Au premier ministre qui affirmait que les événements du 5 Octobre 1988 avaient mené le pays à l’anarchie, la secrétaire générale du parti des travailleurs répond que c’est faux. Elle appelle

2

Actualités 11:00 | 13-10-2018

AFFAIRE BOUHADJA
Ce qui irrite Abdelaziz Bouteflika

Le président de l'Assemblée populaire nationale irrite au plus haut point le patron d'El Mouradia. Selon une source sûre, l'entourage de Abdelaziz Bouteflika est d'autant plus remonté contre Saïd Bouhadja que, «nous détenons des éléments sûrs que nous