Rubrique
Le Soir Auto

Bon à savoir Entretien de la climatisation automobile

Publié par LSA
le 15.05.2019 , 11h00
1541 lectures

La climatisation est un équipement de confort incontournable. Oublié en hiver, c'est souvent lors de la mise en route aux beaux jours qu'elle peut présenter des signes de fatigue. Pour éviter un coup de chaud, un entretien régulier s'impose. 
Simple d’utilisation, la clim’ cache derrière ses commandes un système plus complexe qu’il n’y paraît. Sans compter qu’il devient de plus en plus pointu en termes de filtration ou de diffusion de l’air frais (système bizone, trizone ou quadrizone).
Si l’entretien conditionne 
son efficacité, les automobilistes le négligent souvent par méconnaissance.
Ce qui n’est pas sans conséquences lorsque le véhicule prend de l’âge. Certaines pièces peuvent se dégrader, voire casser avec à la clé une facture qui fait froid dans le dos.
Afin de préserver son système et d'éviter les fuites, il est conseillé de mettre en marche sa climatisation tous les mois pendant 15 minutes.
Un passage chez un spécialiste est conseillé régulièrement :
Tous les ans : nettoyage 
du circuit avec un traitement anti-bactérien et un contrôle du circuit.
Tous les deux ans : nettoyage du circuit, recharge de gaz et remplacement du filtre d'habitacle.
Trois signes d’alerte
Trois signes caractéristiques permettent de détecter les problèmes d'une climatisation :
- le premier, le plus courant, est un manque évident de froid. Plusieurs pièces défectueuses, comme le filtre d'habitacle colmaté, le manque de réfrigérant ou encore le détendeur déficient  peuvent en être la cause. Il se peut aussi que le condenseur soit bouché ou que le compresseur soit hors service ;
- le deuxième signe est un bruit métallique lorsque la climatisation fonctionne. 
Le compresseur est alors en fin de vie ;
- le troisième, quand de la buée se forme sur le pare-brise lors de sa mise en marche, le déshydrateur est peut-être à changer ou le débit de l'air en sortie de buse est trop faible.
Préserver son habitacle
Le filtre d'habitacle empêche les particules allergisantes (pollen, débris, suies de gaz, poussières...) de pénétrer à l'intérieur du circuit d'air. Il est nécessaire de le vérifier et de le nettoyer, voire de le changer tous les ans ou 15 000 km en fonction de son état. Le système de ventilation aspire d'énormes quantités d'air ambiant, jusqu'à 540 000 litres par heure. Un filtre d'habitacle usagé peut engendrer des allergies. Les filtres évoluent pour devenir de plus en plus performants. Désormais, le polyphénol (antioxydant naturel) est utilisé, agissant comme une cage pour les allergènes libérés et en les bloquant, à plus de 98%. Les derniers modèles sont aussi plus efficaces pour arrêter les particules fines (PM 2.5).
En général, il est placé à la base du pare-brise ou au niveau de la boîte à gants.
Des conséquences sur la santé
Par ailleurs, un défaut d'entretien peut avoir des conséquences sur la santé ! En effet, la climatisation peut devenir la cause directe d'allergies. L'accumulation de bactéries, de moisissures et de champignons dans le filtre (origine de mauvaises odeurs) et dans le réservoir de condensateur peut en être la cause. 
Les risques : angine, bronchite ou encore infections comme la légionellose. C'est pourquoi il est important de vaporiser du nettoyant pour climatisation au moins une fois par an. 
Cela se fait à l'entrée d'air au niveau du filtre.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 16-07-2019

Des gendarmes chez Houda Feraoun

Dans les couloirs du ministère de la Poste et des Télécommunications, on ne parle plus que de la récente visite de gendarmes au siège du département de Houda Feraoun. Les gendarmes auraient remis aux services du

2

Actualités 11:00 | 16-07-2019

MARCHÉ PARALLÈLE DE LA DEVISE
L’euro repart à la hausse

Le taux de change de l’euro au marché noir connaît des perturbations ces derniers jours. Après une inattendue et importante baisse enregistrée il y a deux semaines, ce taux a repris une tendance vers la hausse au square Port-Saïd à Alger, «bourse» informelle