Rubrique
Le Soir Auto

Ford Puma en finition Titanium

Publié par LSA
le 11.09.2019 , 11h00
30 lectures

Ford dévoile une variante chic de son nouveau SUV Puma. Baptisée «Titanium X», celle-ci fera ses débuts dans le Salon de Francfort 2019 (12-22 septembre).Elle arrive après la finition sportive «ST Line» (suspension sport, jantes de 18 pouces, volant à méplat, surpiqûres rouges, pédalier en alliage...) de son nouveau Puma, dévoilée il y a quelques mois.
Au menu : une face avant redessinée (nouveau bouclier, calandre élargie et cerclée de chrome...), de nouvelles jantes alliage de 18 pouces et des protections en plastique au niveau des bas de caisse et des passages de roue. A bord, on retrouve des sièges avant massants, ainsi que des inserts décoratifs à effet bois. Et, pour la première fois chez Ford, les housses de sièges sont amovibles et lavables. Côté coffre, le constructeur américain annonce un volume total inchangé à 456 l, dont 80 l pour la «MegaBox», un compartiment additionnel lavable situé sous le plancher du coffre.
Evidemment, cette version «chic» du Puma fait le plein en matière d'équipements avec, notamment, une climatisation automatique bizone, un chargeur à induction pour smartphone, un système audio Bang & Olufsen à 10 haut-parleurs, un hayon mains libres, le système multimédia SYNC 3 avec navigation GPS, commande vocale et compatibilité Apple CarPlay et Android Auto, un régulateur de vitesse adaptatif avec lecture des panneaux de signalisation, le freinage d'urgence automatique avec détection des piétons et l'aide au maintien de voie.
Enfin, sous le capot, le véhicule sera proposé avec le moteur essence trois-cylindres 1l turbo EcoBoost de 125 et 155 ch à hybridation légère (alterno-démarreur 48V). Pour l'heure, Ford n'a annoncé ni les prix ni la date de lancement de ce Puma Titanium X.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 22-01-2020

LES MAGISTRATS ONT ENTENDU TAYEB LOUH, AHMED OUYAHIA ET DJAMEL OULD ABBÈS À CE SUJET
Enquête sur les législatives de 2017

L’enquête judiciaire menée autour des graves irrégularités enregistrées durant les législatives de 2017 commence à lever progressivement le voile sur les pratiques mises alors en place pour privilégier l’accès à la députation aux hommes du «clan». Les fidèles à la fratrie des Bouteflika et ceux auxquels ils ont

2

Périscoop 11:00 | 21-01-2020

Une quarantaine de walis concernés

A en croire une source très bien informée, la présidence de la République annoncera, très prochainement, un très vaste mouvement dans le corps des walis. Un mouvement qui, nous confie-t-on, concernerait une