Le Soir Auto / Le Soir Auto

Mazda

Retour annoncé aux V6

Plus de six-cylindres dans la gamme d'un constructeur généraliste ? C'est devenu rarissime. Mais Mazda n'est décidément pas une marque comme les autres, puisqu'elle vient d'annoncer préparer des six-cylindres en ligne essence et diesel.
Avec des normes d'émission de CO2 de plus en plus drastiques, les six-cylindres n'ont plus vraiment la cote. L'annonce de Mazda, en marge de la présentation de ses résultats sur l'année fiscale 2018, se situe donc à contre-courant : le constructeur vient en effet de révéler qu'il travaille sur d'inédits six-cylindres en ligne pour ses futurs modèles haut de gamme. Un choix facilité par son innovante technologie Skyactiv-X, qui permettrait de rendre un moteur essence aussi sobre qu'un diesel grâce à un mode de combustion très spécial. Mais contrairement à tous ses compatriotes, Mazda croit aussi au gazole, puisqu'un six-cylindres en ligne diesel Skyactiv-D est également au programme. 
L'encombrement de ces nouveaux moteurs imposera aussi de les disposer en position longitudinale, comme sur les grosses Audi, Mercedes ou BMW, alors qu'ils sont tous implantés transversalement aujourd'hui, sauf sur l'atypique roadster MX-5. C'est donc un changement total d'architecture qui devrait aussi bien concerner les grands SUV, comme le CX-9, que la prochaine berline familiale Mazda 6, annoncée par le concept Vision Coupé. Pour contenir leur appétit, ces six-cylindres en ligne pourront aussi compter sur une hybridation légère avec réseau électrique 48 volts, voire sur une hybridation rechargeable pour certaines variantes. 
Mais ces nouvelles mécaniques n'arriveront pas avant quelques années, et n'empêcheront pas Mazda de lancer un premier modèle 100% électrique dès 2020.