Rubrique
Le Soir Santé

Lu pour vous Elle développe une infection au crâne à cause des cotons-tiges

Publié par S.S
le 25.08.2019 , 11h00
1363 lectures

Parce qu’elle nettoyait régulièrement ses oreilles avec des cotons-tiges, elle aurait pu mourir. Le magazine australien, That’s life!, rapporte le cas de Jasmine, 37 ans, victime d’une dangereuse infection bactérienne au niveau du crâne à cause de ces petits bâtonnets en plastique, dont les fibres de coton se sont logées peu à peu au plus profond de son oreille.
La maman de deux enfants explique au média qu’elle avait pour habitude d’utiliser des cotons-tiges tous les soirs et a souffert pendant des années de perte d’audition sans en connaître la cause. A cela se sont ajoutées de vives douleurs aux oreilles qui l’ont poussée à consulter un médecin. Pensant qu’il s’agit d’une simple infection, ce dernier lui prescrit des antibiotiques. Mais la situation ne s’améliore pas et Jasmine remarque désormais la présence de sang sur ses cotons-tiges.
Son médecin traitant l’oriente vers un oto-rhino-laryngologue (ORL) qui, après lui avoir fait passer un scanner, lui explique qu’elle souffre d’une sévère infection bactérienne qui lui «ronge» l’os à la base du crâne. Des bouts de coton restés pendant plus de cinq ans au fond de son oreille se seraient infectés. L’ORL lui assure qu’elle aurait pu succomber à cette infection si elle avait attendu plus longtemps.
Opérée en urgence, Jasmine est désormais débarrassée de sa condition, mais souffre toujours de problèmes d’audition. Son médecin affirme que c’est l’usage régulier des cotons-tiges qu’elle insérait trop profondément qui lui a causé l’infection. «Il m’a suggéré d’essayer les bougies auriculaires ou de voir un médecin pour qu’il puisse irriguer mes oreilles avec de l’eau à la place», explique-t-elle.
Ce n’est pas la première fois que les cotons-tiges sont pointés du doigt pour leur dangerosité. En mars dernier, le British Medical Journal Case Reports rapportait le cas d’un homme qui a souffert d’une infection similaire à cause de leur utilisation. Celle-ci est d’ailleurs fortement déconseillée par les médecins, qui rappellent que les oreilles s’auto-nettoient et n’ont donc besoin de rien pour faire sortir le cérumen. En cas d’excès, le bord du conduit peut toutefois être nettoyé délicatement à l’aide d’une serviette humide ou occasionnellement avec un spray auriculaire.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 26-02-2020

En finir avec l’héritage Bedoui

La médiatisation excessive et complaisante, notamment par la Télévision nationale, du Conseil constitutionnel n’a pas du tout été appréciée en haut lieu. «Certains oublient, peut-être, que c’était ce même Conseil qui a

2

Actualités 11:00 | 24-02-2020

Exploitation du gaz de schiste
La mise au point de Tebboune

La question sensible de l’exploitation des hydrocarbures de schiste a de nouveau été soulevée, en fin de semaine dernière, d’abord sous forme d’une mise au point de la part du président de la République qui s’exprimait dans une interview accordée à la version