Rubrique
Le Soir Santé

Découvrez… La maladie de Parkinson commencerait dans l'appendice

Publié par S.S
le 16.12.2018 , 11h00
969 lectures

La maladie de Parkinson a longtemps été considérée comme une maladie du cerveau mais plusieurs travaux ont pointé le rôle de l'appareil digestif. 
Les auteurs d'une étude fondée sur les données médicales de 1,7 million de Suédois, suivis pour certains pendant un demi-siècle, ont trouvé que ceux qui avaient eu une ablation de l'appendice au début de leur vie avaient un risque de développer la maladie de Parkinson réduit de 19%. L'effet semble spécifique aux Suédois vivant en zones rurales. Pour eux, le risque est réduit de 25%, tandis que dans les zones urbaines, une réduction du risque n'a pas pu être observée. Quant à ceux qui ont développé la maladie de Parkinson, les chercheurs se sont aperçus qu'une appendicectomie (ablation de l'appendice) était liée à une apparition plus tardive de trois ans et demi en moyenne, a expliqué l'auteure principale, Viviane Labrie, de l'Institut de recherche Van Andel dans le Michigan.
Les malades de Parkinson souffrent aussi de problèmes gastro-intestinaux, comme de la constipation, apparus une décennie ou plus avant les symptômes que sont les tremblements et autres problèmes moteurs. C'est ce qui a poussé la communauté scientifique à s'intéresser au rôle de l'appareil digestif.
L'appendice est un site de stockage pour les bactéries intestinales et semble également jouer un rôle dans la réponse immunitaire. Il est aussi le «réservoir» d'une protéine-clé dans la maladie de Parkinson, nommée alpha-synucléine, notamment sous une forme anormale.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 16-02-2019

Pas de campagne pour Belkhadem et Saâdani

Les deux anciens secrétaires généraux du FLN Ammar Saâdani et Abdelaziz Belkhadem ne sont pas concernés par la campagne électorale pour le compte

2

Actualités 11:00 | 16-02-2019

Lamamra nommé pour le 5e mandat
Un diplomate en campagne

La nomination de Ramtane Lamamra au poste de conseiller diplomatique du président de la République a soulevé de nombreuses interrogations et donné lieu à plusieurs lectures ayant cependant toutes, d'une manière ou d'une autre, un rapport avec le cinquième mandat. La rumeur a

3

Soit dit en passant 11:00 | 18-02-2019

Une école et des dérives à la chaîne !

4

Périscoop 11:00 | 16-02-2019

Les choix de Kara

5