Rubrique
Le Soir Santé

PRÉPARATION DE LA SEMAINE Un traitement pour soigner un ongle incarné

Publié par S.S
le 13.08.2019 , 11h00
645 lectures
Les ongles des pieds s’incarnent ou poussent vers l’intérieur lorsqu’un des côtés de l’ongle se plie et commence à s’enfoncer dans la chair du doigt. L’ail écrasé est l’un des meilleurs remèdes ancestraux pour soulager la douleur causée par un ongle incarné. La raison est la suivante : l’ail possède des propriétés antiseptiques naturelles très efficaces qui soulagent à la fois la douleur et l’inflammation.
Les ingrédients :
• Une gousse d’ail.
• Une cuillère de gel d’aloe vera (20 g).
La préparation :
• Écrasez bien l’ail.
• Mélangez-le avec du gel d’aloe vera pour faciliter l’application.
• Vous pouvez aussi couper l’ail au milieu et l’appliquer directement sur la peau.
L’application :
• Appliquez la pâte à base d’ail sur l’ongle incarné, puis faites un bandage.
• Laissez agir pendant au moins une trentaine de minutes, et appliquez à nouveau le traitement au bout de huit heures. Vous pouvez aussi l’appliquer avant d’aller vous coucher et le laisser agir toute la nuit.
• Si vous avez la peau sensible, il est préférable d’appliquer du gel d’aloe vera autour de l’ongle avant d’appliquer le remède. L’ail n’irritera ainsi pas votre peau.
• Appliquez ce traitement pendant plusieurs jours jusqu’à observer une amélioration.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-08-2019

LES RÉVÉLATIONS DE Me FAROUK KSENTINI
Comment Ould Abbès a été mis en prison

Les jours qui passent lèvent progressivement le voile sur les incroyables affaires anti-corruption qui se succèdent. Celle qui concerne Djamel Ould Abbès nous est révélée ici par son avocat. Me Farouk Ksentini tient, de prime abord, à s’expliquer : «Je n’accuse pas, je ne condamne pas, je relate uniquement ce qui s’est passé.» Tout commence à la mi-juin dernier, lorsque la justice fait parvenir

2

Périscoop 11:00 | 17-08-2019

Les monarchies du Golfe « arrosent» le Maroc !

La solidarité entre monarchies arabes bat son plein pour venir au chevet du palais de Rabat. Outre l’aide «classique» et régulière des Saoudiens, le royaume chérifien peut, aussi, compter sur