Rubrique
Le Soirmagazine

Enquête-Témoignages A la plage ou à la piscine cet été ?

Publié par Soraya Naili
le 07.07.2018 , 11h00
472 lectures

Le mercure gagne des valeurs à mesure que l’été avance. C’est la saison idéale pour s’évader vers les  plages ou les piscines. Piquer une tête et prendre des bains de soleil est l’un des plus grands plaisirs des vacances d’été. Durant cette saison, plages et piscines privées sont prises d’assaut.

L’afflux des estivants est très important pendant la haute saison. Ces espaces sont particulièrement encombrés et saturés, notamment durant le week-end. 
Si  certains ne jurent que par les plaisirs de la mer, d’autres refusent d’y mettre les pieds à cause du monde qui y grouille et des sempiternels embouteillages, le soir au retour à la maison.
Ces réfractaires à la foule installent des piscines hors sol dans la cour ou le jardin de leur demeure. Toutefois,  les inconditionnels de la grande bleue ont trouvé la parade. Ils adaptent leur emploi du temps pour éviter le grand rush et s’organisent pour aller à la plage aux premières heures du jour. A cette heure matinale, ils ont l’impression d’avoir la plage pour eux seuls et profitent de baignades et plongeons dans une eau claire et limpide, avant le grand débarquement des vacanciers. Vers les coups de 11h, retour dans leurs pénates.

Salima, 45 ans
«J’aime beaucoup la mer, mais depuis quelques années, elle est devenue impraticable à cause du monde qui l’investit en été. L’eau est polluée par les baigneurs qui y font trempette avec leurs habits. D’autres y lavent leur vaisselle après le déjeuner. Les concessionnaires grignotent des pans entiers de plages et vous obligent à louer parasols et chaises, en dépit du fait que vous ayez tout ce qu’il faut et que la loi l’interdise. Ajouter à cela les interminables embouteillages pour rentrer à  la maison le soir venu. Les nerfs sont mis à rude épreuve effaçant tous les bienfaits d’une journée de détente. J’ai la chance d’habiter une grande maison avec mon mari et mes  enfants. Nous avons pensé à acquérir  une piscine hors sol. Chaque été nous l’installons dans le jardin et en profitons avec les enfants et les amis de juin jusqu’en  septembre. Elle se démonte facilement et nous la rangeons en attendant le prochain été.  C’est un privilège d’avoir une solution de rechange surtout par ces journées caniculaires, même si rien ne remplace les baignades à la mer, le bruit des vagues et le parfum de l’iode.»
Zahia, 51 ans
«Pour nager en été, il faut s’y prendre tôt quand on est une inconditionnelle de la mer comme moi. Je m’y rends trois fois par semaine entre 8h et 10h avec mon époux. Nous ne  sommes guère frileux et  prenons plaisir à nous baigner, même si l’eau est un peu frisquette. Quel bonheur d’avoir la plage pour nous seuls.  Nos enfants qui ont 18 et 19 ans nous traitent de fous. Ils préfèrent aller dans une piscine privée avec leurs amis. Chacun y trouve son compte. Personnellement je n’aime pas les piscines algéroises. S’il est vrai qu’on y est tranquilles, ces bassins aquatiques sont saturés de monde. Se retrouver à barboter dans une piscine par dizaines n’est pas du tout attrayant ! Aller à la plage pendant que les autres dorment encore, ça c’est un plan malin !»

Mohamed, 29 ans
«Pour profiter des joies de la mer avec les amis, on se lève tôt et on avale des dizaines de  kilomètres pour s’éloigner d’Alger. Direction la côte ouest, à Lahrat, commune de Tipasa. Là-bas, une crique sauvage nous y attend. Elle est abritée par une falaise boisée. Il y a de gros rochers. Du coup, peu de baigneurs s’y aventurent. Nous nous y installons pour toute la journée. On nage, on pêche et on fait même de la plongée sous-marine. Il n’est pas question d’aller s’agglutiner avec des milliers de vacanciers sur la bande côtière. Se baigner est devenu impraticable entre juillet et septembre tellement les gens affluent vers les mêmes plages. Il faut dénicher des endroits sauvages et inconnus pour être au plus proche de la nature et profiter de belles journées à la plage.»
Piscine ou plage, à chacun sa priorité, selon ses moyens et son seuil de tolérance aux autres. Une chose est sûre : les routes des plages et des piscines continueront  d’être encombrées cet été, au vu des milliers d’estivants qui y convergent pour fuir la canicule.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-09-2018

Exportation de gaz
Vers la fermeture du gazoduc traversant le Maroc

Un «48 pouces» reliera El Aricha à Béni Saf, soit du point de jonction de la partie algérienne du gazoduc Maghreb-Europe à celle marocaine, à l’autre gazoduc transportant le gaz algérien vers l’Espagne à savoir le Medgaz. Ce qui laisse supposer la fermeture de ce gazoduc traversant le Royaume chérifien.

2

Périscoop 11:00 | 15-09-2018

Un recrutement surprise chez Bouhadja !

Le président de l’APN, Saïd Bouhadja, en a surpris plus d’un en recrutant, dans son cabinet, le fils d’un ancien chef du gouvernement. Un recrutement pas du tout «apprécié» par l’entourage de Bouteflika qui se méfiait