Rubrique
Le Soirmagazine

Eclairage Docteur Zerouala Mohamed-Tahar, essayiste, au soirmagazine : «Comment éviter la déshydratation»

Publié par LSM
le 02.06.2018 , 11h00
995 lectures

t.zerouala@yahoo.fr
Pour comprendre l’importance de l’eau dans notre organisme surtout en période de jeûne, il suffit de connaître son rôle pour éviter la déshydratation. Et c’est justement le but de notre éclairage de cette semaine.
L’eau régule la température corporelle, transporte de l’oxygène, dissous les minéraux et les nutriments pour les transporter vers les cellules, lubrifie les articulations et alimente les fibres de soutien (données récentes). L’eau est un élément essentiel à la vie. La teneur en eau de notre organisme est de l’ordre de 60% du poids du corps.
Ce qui est considérable. Pour un sujet de 70 kg, l’eau représente 42 litres chez un homme et un peu plus chez la femme en raison de l’importance de son tissu adipeux (graisseux). Chez le bébé, c’est encore plus important, de l’ordre de 78%.
Poumons, sang, cerveau, muscles lisses (qui entourent les organes) contiennent beaucoup d’eau, de l’ordre de 75 à 80%. Elle régule la température corporelle, transporte de l’oxygène, dissous les minéraux et les nutriments pour les transporter vers les cellules, lubrifie les articulations et alimente les fibres de soutien (données récentes). L’eau augmente le métabolisme de l’individu.
Le métabolisme est l’ensemble des réactions chimiques qui se déroulent dans l’organisme pour permettre à celui-ci de rester en vie, de se reproduire, de se développer et de se défendre contre les multiples agressions (chimiques, microbiennes, biologiques, traumatiques, cancéreuses…). Une plante est un être vivant, elle a besoin qu’on l’arrose pour se développer. Sinon elle se fane et elle meure. L’homme est un être vivant qui a aussi besoin de s’hydrater régulièrement pour se maintenir en vie.
La protéine la plus abondante de l’organisme est le collagène. C’est une protéine structurale, c’est-à-dire qu’elle a un rôle de soutien de la peau, des muscles, des tendons et des os. Le collagène permet de maintenir la forme du corps, lui confère son élasticité et sa résistance. Cette protéine fibreuse est une véritable colle et elle résiste à une forte traction. Ces fibres de collagène sont comme une éponge gorgée d’eau pour remplir convenablement leur rôle de soutien du corps. En cas de déshydratation, le corps perd de sa stature et l’individu souffre de douleurs multiples car les fibres se sont vidées et ne jouent plus leur rôle de soutien. Ce sont les fibromyalgies que connaissent bien les rhumatologues.
Les antalgiques, les anti-inflammatoires ne soulagent que partiellement. Boire sa quantité suffisante régulièrement en eau apporte une amélioration physique certaine. Les migraines peuvent être déclenchées par une déshydratation. En cas de crise, celles-ci peuvent disparaître après absorption d’eau en quantité suffisante.

Quelle est la quantité d’eau quotidienne suffisante pour un individu ?
Le plus simple, c’est de multiplier son poids par 3. Pour un sujet de 80 kilos : 80x3 = 240, c’est-à-dire 2 litres 400. Pour 70 kilos = 210, c’est-à-dire 2 litres 100… un exercice physique (activité sportive par exemple) demande un litre et demi de plus d’eau pour chaque demi-heure d’entraînement.
En vérité, dans notre vie de tous les jours, nous sommes souvent loin de ces normes, parfois même très loin, ce qui se traduit par de la déshydratation dont les conséquences sur la santé sont plus ou moins graves. Cet aspect clinique se rencontre particulièrement pendant le Ramadhan. Le sujet jeûne sans faire attention à son potentiel hydrique.
La période d’abstinence est longue. Elle dure près de 16 heures. La rupture ne dure que 8 heures. Pendant ces 8 heures, il faut s’alimenter et se réhydrater pour pouvoir jeûner normalement le lendemain. Cette année et jusqu’à présent, la température est assez clémente, du moins dans le nord de notre pays, car dans le Sud, l’abstinence est difficile à supporter. Mais qu’importe, il suffit de gérer sa santé en respectant ses apports en eau pendant la rupture. Il faut boire tout le long de la soirée. Boire évidemment de l’eau qui reste la boisson de choix. Pour un sujet de 80 kilos, il faut consommer environ 10 verres de 25 cl.
Les sodas et les jus industriels ne remplacent pas l’eau. Bien au contraire, associés à un excès de sucreries, ils entraînent de la fatigue le lendemain. Quant à l’alimentation, elle doit être équilibrée en protéines, en sucres lents tels que les céréales, et en matières grasses pauvres en cholestérol tels que le beurre végétal, le fromage blanc, les yaourts nature et sans sucre.

Quand on jeûne, les efforts doivent être mesurés pour éviter une trop grande perte hydrique
Ne pas s’exposer aux sources de chaleur (soleil). L’activité sportive, qui doit être réduite, se pratiquera à l’approche de la rupture. Ne pas rompre le jeûne en buvant une eau glacée qui peut déclencher un accident cardiaque grave. Les sujets âgés sont les plus exposés. S’ils jeûnent, quand leur état de santé le permet, ils doivent éviter de sortir entre 10h du matin et 16 h.
Ce sont des personnes qui ne se plaignent pas de la soif, la raison pour laquelle ils font des chocs violents et souvent graves. La consigne est de les faire boire.
Une pensée pour les personnes confinées aux travaux pénibles ou qui demandent beaucoup d’attention. Les travailleurs du bâtiment, de la voirie, de l’agriculture doivent arrêter leurs activités à 13h pour limiter la déshydratation. Le Ramadhan se termine, l’été est encore long. Comme il est dit dans la littérature : boire c’est la vie, de l’eau pure, c’est la santé.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-11-2018

FLN
Ould-Abbès passe la main

Le secrétaire général du Front de libération nationale, Djamel Ould-Abbès, a été victime d’une attaque cardiaque, dans la matinée d’hier, qui avait nécessité son évacuation à l’hôpital militaire de Aïn Naâdja, à Alger. Immédiatement pris en charge, il a quitté l’hôpital, en fin de matinée,

2

Périscoop 11:00 | 18-11-2018

Arrestation d’un ex-maire et député

L’ancien maire de Chelghoum-Laïd, qui a fait un seul mandat avant de passer comme député au nom d’un parti islamiste, a acheté, il y a quelque temps, une bâtisse (ancienne école privée) mais dont les actes

3

Soit dit en passant 11:00 | 15-11-2018

Jihad, Islam, Oussama, Saddam…(1)

4
5

Actualités 11:00 | 18-11-2018

FLN

Ould-Abbès toujours secrétaire général