Rubrique
Le Soirmagazine

ATTITUDES Le téléphone

Publié par Naïma Yachir
le 11.08.2018 , 11h00
474 lectures

Il n’y croyait plus. Après avoir fait le tour du quartier à la recherche d’un plombier, il finit par trouver la denrée rare ! Il désespérait de voir son évier enfin débouché, alors il accepta sans rechigner d’aller chercher le «spécialiste» de son atelier en lui promettant de le raccompagner une fois sa mission accomplie.
La tuyauterie remise à neuf, notre quidam, heureux comme un enfant, embarqua le maître et son apprenti dans sa voiture et les reconduisit à bon port. Jusque-là, rien d’exceptionnel. 
Il s’acquitta de ses honoraires et offrit même un généreux pourboire. Nos hommes quittèrent le véhicule. Mohamed en s’apprêtant à actionner la première découvrit la disparition de son Iphone acquis tout récemment et qu’il a pour habitude de poser à côté du levier de vitesse. Il sort de sa voiture et court derrière les deux lascars. Il rattrape le patron, quant à l’apprenti, il a vite fait de se débiner en douce. 
Le vieux, ahuri, s’empresse de le joindre par téléphone, mais ce dernier ne répond pas. Après plusieurs tentatives, il finit par se manifester. Vous aurez deviné que c’est lui l’auteur du larcin. 
Il jurera par tous les saints qu’il est innocent. De son air le plus pathétique, il demande même de jurer sur le Coran qu’il n’a jamais rien volé.
La victime est pourtant convaincue que c’est lui. Il essayera de le raisonner, que son répertoire est très précieux ; mais notre voleur niera les faits. «Ou tu rends ce que tu as pris ou je vais tout droit au commissariat porter plainte.» L’histoire a vite fait le tour du quartier et là, ce sont les jeunes de la cité qui sont entrés en scène. Ils calmèrent Mohamed  et lui promirent que son téléphone lui sera restitué. Il regagna sa voiture et patienta pendant que voisins et amis tentent de convaincre le larron de le rendre. 
Après les premiers pourparlers, un homme d’un certain âge rassure Mohamed en lui affirmant que ce n’est pas lui : «Il a juré sur le Mashaf (le Coran). Cherchez bien, peut-être que vous l’avez oublié ailleurs.» Mais Mohamed est pourtant  sûr qu’il l’avait posé dans la voiture. Il n’en démord pas, persiste et signe. C’est alors qu’un autre voisin, très influant «travaillera» aigrefin. 
Un attroupement s’est vite constitué. Les discussions et les commentaires  vont bon train sur celui qui vient de salir la réputation du site. On attend les résultats du verdict. Soudain un jeune se dirige vers Mohamed : 
- Ammou, votre téléphone est de quelle couleur ?
- Blanc.
Il disparaît quelques secondes, puis revient et le lui tend en se confondant en excuses au nom de toute la tribu.
«Pourtant il a juré sur le Livre Saint. Ce n’est pas possible, c’est la fin du monde», s’indigne l’un des voisins.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 24-09-2018

Tliba, persona non grata au FLN

Le célèbre député de Annaba, Baha-Eddine Tliba, est décidément persona non grata au FLN. Lors de la réunion des mouhafedhs tenue samedi dernier au Mouflon d’Or à Alger, le SG du FLN apercevant Tliba dans les alentours lui envoya un

2

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui