Le Soirmagazine / Le Soirmagazine

ATTITUDES

Short ou bermuda

Le visage pourpre, il s’égosille à expliquer au préposé à l’entrée que ce qu’il porte n’a rien d’un short, mais c’est comme s’il le convainquait qu’une chèvre vole.
- Je vous dis que vous ne franchirez pas le portail de la poste avec cette tenue.
- Mais regardez-bien, c’est un bermuda, vous ne faites pas la différence ?
- Vous voyez ce document, lisez, il est bien mentionné que le short est interdit dans cette enceinte.
- Mais vous ne comprenez donc pas que ce n’est pas du tout un short. Il fait 35 degrés à l’ombre, vous ne voulez tout de même pas que je me balade en pantalon en flanelle. Et puis, c’est quoi cette histoire, depuis quand on nous exige une tenue spécifique pour entrer à la poste ?
- les lois, ce n’est pas moi qui les rédige.
Notre homme n’en démord pas. Voyant arriver une dame d’un certain âge toute de hidjab vêtue, il la prend à témoin :
- Madame, regardez, est-ce un short que je porte ?
Elle le scrute, surprise par sa question, puis répond tout de go :
- Je vois que son habit lui couvre les genoux. Il est mestour (décent).
Le préposé sort alors de ses gonds et lui rétorque :
- ça lui couvre les genoux ou les mollets, ce discours tenez-le à la mosquée. Ici, c’est un établissement public, il est demandé à ce que l’on respecte le règlement, un point c’est tout.
- Pas moyen de vous faire changer d’avis. Je n’ai donc pas le droit de rentrer pour retirer de l’argent.
- Ce n’est pas moi qui décide. C’est la réglementation. Et puis si vous voulez pénétrer, vous n’avez qu’à rentrer chez vous vous changer.