Rubrique
Le Soirmagazine

ATTITUDES Un génie recalé

Publié par Naïma Yachir
le 28.07.2018 , 11h00
884 lectures

Lorsqu’il a quitté la salle d’examen, il était presque sûr qu’il n’aura pas son bac. Il avait bossé en ayant l’intime conviction qu’il n’allait pas franchir le seuil de l’université. Il a vu ses anciens camarades qui le dépassaient d’une classe décrocher le bac avec brio, s’inscrire à la fac mais ne pas tenir, le coup. Il se rappellera toujours de Meriem qui a décroché son sésame avec 17 de moyenne et qui rêvait de faire des études de médecine. 
Il se souvient lorsqu’elle s’était présentée à son premier cours et qu’elle en est sortie abasourdie. Elle n’avait compris que dalle.  La langue française pour elle, c’était du chinois. Elle avait pleuré les larmes de son corps, persuadée qu’elle ne pourra jamais devenir médecin. Et dire qu’elle avait bossé comme une forcenée. Hamid, lui, est un féru d’informatique, mais il n’était pas très doué pour les maths. Alors il s’est vu orienter vers les langues. 
Ce n’est pas qu’il n’aimait pas, au contraire puisqu’il était parmi les trois premiers de son lycée, aussi bien en anglais qu’en français. Mais il a toujours senti qu’il perdait son temps à l’école. il ne pouvait plus supporter qu’on lui dicte tout, qu’on lui confisque ce besoin de réfléchir par lui-même, de penser par lui-même, d’observer et surtout d’être libre de raisonner. Aujourd’hui, il a brisé ses chaînes. Il va enfin s’adonner  à ce qu’il aime par-dessus tout, à savoir l’informatique où il peut donner libre cours à son imagination. 
Enfin, on le jugera sur ce qu’il est capable de réaliser. Il va exploiter le génie qui sommeille en lui. Un jour qu’il manipulait son ordinateur, un ami, un étranger, qui le regardait faire, épaté, il lui dira : «Hamid tu perds ton temps ici, va ailleurs exploiter tes potentialités.» Il ne croyait pas si bien dire. 

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 19-09-2018

Les portables de l’aéroport

Lors d’un contrôle à travers le scanner mixte douane-police de l’aéroport Houari-Boumediène, des passagers ont été interpellés pour introduction frauduleuse de téléphones portables. Les deux voyageurs en provenance

2

Soit dit en passant 11:00 | 20-09-2018

Tous ont combattu ! Qui a trahi ?

Est-ce que l’une ou l’un d’entre vous comprend par quel miracle l’Algérie continue à nous