Rubrique
Le Soirmagazine

Enquête-Témoignages Vacances planifiées ou improvisées ?

Publié par Soraya Naili
le 23.06.2018 , 11h00
299 lectures

Si certains bloquent bien à l’avance la date de leurs vacances ainsi que la destination, d’autres attendent toujours la dernière minute pour boucler leurs bagages. Par manque de perspectives, d’argent ou tout simplement par flemme,  ces derniers se réveillent à la dernière minute. Témoignages 

Hanane, 31 ans
«Ni trop tôt  ni trop tard. C’est ma devise lorsque je prépare les vacances d’été. Disons que je me décide vers le mois de mai, une fois que  j’ai vu mon patron et négocié avec lui  ma date de congé. La prochaine étape consiste à chercher une bonne formule sur internet. C’est connu, plus on s’y prend tôt, plus on peut profiter des meilleures offres. Pour louer un appartement à l’étranger, mieux vaut ne pas trop attendre. En haute saison, la demande est trop forte. Idem pour les billets d’avion ; achetés avant juillet, ils coûtent également moins cher. Les places risquent aussi d’être introuvables si on hésite trop. Cette année, je vais à la découverte d’Antalya, en Turquie, en août, avec une amie. Notre hôtel ainsi que nos billets d’avion sont déjà réservés. Il ne reste plus qu’à patienter jusqu’au jour du départ. Les derniers arrivés ne trouveront pas grand-chose à se mettre sous la dent pendant cette période où les estivants affluent de partout. Avoir une longueur d’avance est indispensable afin de ne pas rater ses vacances.»

Djamel, 45 ans
«Je n’ai pas pour habitude de planifier mes vacances d’été à l’avance. Je sais qu’une coupure s’impose avant la rentrée, mais mon caractère nonchalant m’impose de ne bouger qu’à la dernière minute.  J’en parle vaguement avec ma femme et tout reste en suspens.  Nos discussions s’achèvent toujours par ‘‘on verra’’. En fait, on se dit toujours qu’on a largement le temps de voir venir. En réalité, les jours filent comme un train à grande vitesse et nous nous retrouvons à choisir une destination en urgence, afin de ne pas passer à côté. Les deux étés précédents, nous avons jeté notre dévolu sur la Tunisie. Pas besoin de visa, ni même de réservation puisque nous nous y rendons en voiture. Pour les deux voyages, nous avons réservé un hôtel à Hammamet Yasmine via une agence de voyages. Le choix n’a pas été facile car les hôtels intéressants étaient tous «bookés» pour le mois d’août. Cette année, à l’heure où je vous parle, ma femme et moi ne connaissons toujours pas notre destination estivale. Le Ramadhan ayant mis à sec notre budget, peut-être que nous allons nous contenter de quelques jours au bled. L’essentiel c’est de couper avec le quotidien et la routine avant la reprise. Bah, on verra bien !»

Aïcha, 47 ans
«J’ai horreur de l’improvisation, et ce, quel que soit le domaine d’ailleurs.  Je suis plutôt du genre très organisée. J’aime voyager avec mon mari et notre fille. Je vais peut-être vous étonner, mais  je sais une année à l’avance quelle sera notre prochaine destination. Nous avons  déjà visité la Grèce, la Turquie, le Maroc, l’Espagne et à chaque fois, tout était ficelé à l’avance : visa, devises, hôtel… Je prépare également  des  petites fiches sur les endroits à visiter en me documentant sur internet : monuments, musées, places incontournables… Le tourisme culturel m’intéresse beaucoup et j’essaye de transmettre ce goût à ma fille. Je suis étonnée de voir, autour de moi, des gens qui courant et stressent à la dernière minute pour tout préparer. La vitesse et la précipitation gâchent le goût des vacances. Comme dit le proverbe, «rien ne sert de courir, il faut partir à point».  Pour cet été, ma petite famille et moi allons à la découverte de la Croatie. Une magnifique destination touristique. Il ne reste plus qu’à boucler nos valises !»

Sihem, 29 ans
«J’aime partir en vacances avec mes amis, mais on n’arrive jamais à accorder nos violons. Il y a toujours un ou deux retardataire dans le groupe. Résultat des courses, nous sommes toujours dans le rush. Mais je peux vous dire, qu’à chaque fois que je suis partie en vacances à la dernière minute, sans trop de projets à l’avance, cela s’est très bien passé. On est même tombé sur des billets pas très chers sur internet, à partir de Paris. Certaines compagnies aériennes font des ristournes à la dernière minute lorsqu’il y a encore des places à bord. Comme quoi l’improvisation peut aussi avoir de bons côtés !» Boucler sa valise en dilettante ou au galop, à chacun sa méthode. L’essentiel c’est de changer d’environnement pour quelques jours, histoire de recharger ses accus avant la rentrée sociale. 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 11-11-2018

ANP
Vers la fin du cumul des fonctions au sein de l’armée

C’est sur instruction personnelle directe de Abdelaziz Bouteflika que les cinq généraux-majors et le colonel des services, détenus depuis le 14 octobre à la prison militaire de Blida, ont été libérés le 5 novembre

2

Actualités 11:00 | 10-11-2018

AUDITIONNÉ À TROIS REPRISES PAR LE JUGE D’INSTRUCTION
Comment se défend «El-Bouchi»

Au tribunal de Sidi-M’hamed d’Alger, les apparitions de Kamel El-Bouchi, de son vrai nom Kamel Chikhi, ne font plus l’évènement. Même le dispositif mis en place aux alentours de la bâtisse se fait désormais plus léger qu’à l’habitude et attire, par conséquent, beaucoup moins le regard