Voir Tous
Rubrique
Monde

Palestine occupée 1 380 prisonniers palestiniens entament vendredi prochain une grève de la faim

Publié par R. I.
le 15.09.2021 , 11h00
54 lectures

Pas moins de 1 380 détenus palestiniens vont entamer, vendredi prochain, une grève de la faim ouverte pour protester contre les pratiques de répression de l'administration pénitentiaire israélienne, selon le mouvement des prisonniers.
Dans un communiqué de presse publié lundi, la commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers a déclaré, que le mouvement des prisonniers a décidé de défendre ses droits à la lumière des exactions israéliennes contre les prisonniers, notamment après que six prisonniers avaient réussi à se libérer d'une prison de l'occupation. La commission a déclaré que 1 380 prisonniers entameront une grève de la faim à travers plusieurs prisons israéliennes.
Les prisonniers demandent à l'administration pénitentiaire israélienne de mettre fin à la politique de répression, les transferts arbitraires et les sanctions imposées contre des centaines de prisonniers, de mettre fin à l'isolement des prisonniers, de revoir les conditions de détention, de mettre un terme à la politique de détention administrative arbitraire.
Par ailleurs, la commission a appelé les organisations internationales des droits de l'Homme, humanitaires et juridiques, à faire en sorte de briser le silence sur les crimes commis contre les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes et à faire pression sur le gouvernement d'occupation israélien pour qu'il respecte les droits humanitaires des détenus palestiniens. De récentes données font état de plus de 4 000 prisonniers palestiniens à faire face à des conditions de détention difficiles, notamment de négligence médicale, de refus de visites familiales, d'isolement cellulaire, et de cellules surpeuplées. 
Actuellement, Israël détient quelque 550 Palestiniens en détention administrative, jugée illégale par le droit international, pour la plupart d'anciens prisonniers qui ont passé des années en prison pour leur résistance à l'occupation israélienne. Au fil des ans, l'occupation israélienne a placé des milliers de Palestiniens en détention administrative pendant des périodes prolongées, sans les juger, sans les informer des charges retenues contre eux, et sans leur permettre que leur avocat examine les preuves. 
Les détenus palestiniens ont continuellement eu recours à des grèves de la faim illimitée pour protester contre leur détention administrative illégale et exiger la fin de cette politique contraire au droit international. 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 20-09-2021

Affaire Tahar Khawa
Noureddine Bedoui inculpé

Le traitement des affaires de corruption se poursuit à un rythme rapide. Les devants de la scène sont occupés par des procès très attendus et les instructions se mènent y compris de nuit ou durant le week-end au tribunal de Sidi-M’hamed. La justice algérienne est résolue à clôturer la quarantaine

2

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 20-09-2021

Mosquée Abdelaziz Bouteflika

L'associé espagnol de Sonatrach et de Ali Haddad exige des sommes astronomiques