Voir Tous
Rubrique
Monde

Ligue arabe Beyrouth insiste sur le retour «rapide» de la Syrie

Publié par Agence
le 22.01.2019 , 11h00
120 lectures

Le chef de la diplomatie libanaise, Gebran Bassil, a réitéré l'appel de Beyrouth pour le retour «rapide» de la Syrie  au sein de la Ligue des Etats arabes, affirmant que cette décision servira les «intérêts» de l’ensemble du monde arabe, ont rapporté des médias locaux. 
Affirmant que Beyrouth n’a pas évoqué avec Damas la question du retour de  la Syrie au sein de la Ligue arabe, Gebran Bassil a souligné qu'une telle  décision de l'organisation du monde arabe renforcera les intérêts de tous les Etats membres. S'exprimant lors d'une conférence de presse animée dimanche à l’issue du  sommet arabe du développement économique et social qui s'est tenu à Beyrouth les 19 et 20 janvier, le chef de la diplomatie libanaise a estimé que «la Syrie, en tant que pays membre fondateur, était une grande perte  pour la Ligue arabe et que son retour au sein de l'organisation permettra de défendre les causes arabes». Le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a pour sa part  affirmé devant les journalistes que la question du retour de la Syrie  n’avait pas été abordée lors du sommet de Beyrouth. «Il y a devant nous le  prochain sommet de la Ligue arabe en Tunisie. A ce moment-là, on verra», a-t-il assuré. La Syrie avait été suspendue de la Ligue des Etats arabes en novembre 2011  dans la foulée du déclenchement du conflit interne.  
Les autorités syriennes avaient alors rejeté la décision des chefs de  diplomatie arabes la qualifiant de suspension d'«illégale» et «injuste».  in décembre 2018, plusieurs Etats arabes, notamment l'Irak, l'Arabie  Saoudite, les Emirats arabes unis et le Soudan, ont exprimé leurs soutiens  au retour de l'un des membres fondateurs de l'organisation panarabe. -

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 04-03-2021

BIENS CONFISQUÉS AUX HOMMES D’AFFAIRES CONDAMNÉS PAR LA JUSTICE
7,5 milliards d’euros et 600 milliards de dinars à récupérer

La récupération des biens issus de la corruption est de nouveau à l’ordre du jour depuis son évocation par le président de la République. Ils sont évalués à des montants vertigineux : plus de 7,5 milliards d’euros et 600 milliards de DA. Dimanche 28 février

2

Constances 11:00 | 03-03-2021

Bengrina défèque (encore) dans la fontaine du village

On ne sait pas si c’est une histoire vraie mais elle n’est jamais tombée dans la désuétude. D’autres histoires du