Voir Tous
Rubrique
Monde

Palestine Dangereuses menaces sur la Mosquée d’Al-Aqsa

Publié par Agence
le 18.04.2021 , 11h00
524 lectures

La Ligue arabe met en garde contre les plans coloniaux adoptés par les autorités sionistes pour changer l’identité religieuse et historique de la Mosquée d’Al-Aqsa, rapportent des médias palestiniens. 

Selon l'agence de presse palestinienne (Wafa), Sa’eed Abu Ali, secrétaire général de la Ligue arabe, a dénoncé l’escalade de la violence des colons dans la Mosquée d’Al-Aqsa et contre les fidèles, notamment lors du mois de Ramadhan, ce qui constitue « une violation flagrante » du droit et des résolutions internationaux. 
Abu Ali a averti, en outre, contre les répercussions des crimes de l’occupation contre la mosquée sainte, faisant porter l’entière responsabilité au gouvernement sioniste. 
Il a également appelé la communauté internationale à « intervenir immédiatement et respecter ses responsabilités, pour mettre fin aux violations de l’occupation contre les sites religieux islamiques et chrétiens en Palestine ».

L'Unesco : résolution sur les mesures sionistes à El Qods
Par ailleurs, il est à souligner que l'organisation des Nations-Unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) a adopté à l'unanimité une résolution sur la vieille ville d'El Qods et ses remparts, ont rapporté des médias palestiniens. 
Le porte-parole du ministère jordanien des Affaires étrangères, Dhaif Allah Al-Fayez, cité par l'agence de presse palestinienne (Wafa), a déclaré mercredi que « le Conseil exécutif de l'Unesco avait adopté la résolution à la suite d'un effort diplomatique jordanien, en coordination avec les frères de l'État de Palestine et des Groupes islamiques dans l'organisation ».
Il a estimé que la décision confirmait la position jordanienne vis-à-vis de la vieille ville sainte et de ses murs, y compris les lieux saints islamiques et chrétiens. Al-Fayez a souligné que « la décision réaffirme que les mesures sionistes visant à changer le caractère de la ville sainte et son statut juridique sont nulles et non avenues ». 
Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré que la résolution insiste aussi sur les 19 résolutions du conseil d'administration et les 10 résolutions du Comité du patrimoine mondial sur El Qods, qui ont toutes exprimé leur déception face à l'échec de l'entité sioniste, en tant que puissance occupante, à arrêter les fouilles et les travaux de tunnels et tous les autres actes illégaux  à El Qods-Est comme le stipule le droit international. 
La décision, dit-il, exigeait la nomination rapide d'un représentant permanent de la Direction générale de la vieille ville ,pour surveiller les procédures relevant des pouvoirs de l'organisation, et l'envoi d'une mission de suivi interactif de l'Unesco à El Qods concernant les actions sionistes en tant que puissance occupante en vertu du droit international.
R. I./APS

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 09-06-2021

L'arabe sur les maillots : du Benbellisme sans Ben Bella !

Beaucoup de lecteurs me demandent ce que je pense des maillots en arabe portés par les

2

Actualités 11:00 | 08-06-2021

L’ETRHB PASSE SOUS PAVILLON PUBLIC
La leçon assimilée de l’affaire Khalifa

Ils ne pouvaient sans doute pas espérer mieux, les milliers de travailleurs du Groupe Haddad. Désormais, ils savent à quoi s’en tenir, eux qui voguaient dans le noir depuis l’arrestation, puis le passage devant les juges du P-dg Ali Haddad, craignant de subir