Rubrique
Monde

Tunisie Démarrage de la session inaugurale du Parlement

Publié par Agence
le 14.11.2019 , 11h00
87 lectures

La séance inaugurale de la deuxième législature tunisienne a démarré mercredi et devra déboucher sur l'élection du président du Parlement et des premier et deuxième vice-présidents, a rapporté l'agence TAP. 
Le Parlement sortant a vu la succession de trois gouvernements et assisté à la prestation de serment de trois présidents de la République, a fait observer le président du Parlement sortant Abdelfattah Mourou, qui présidait la session. 
S'adressant aux nouveaux élus, M. Mourou a souligné le poids des responsabilités qui les attendent, citant en premier, la promulgation de la Loi de finances et la discussion du budget de l'Etat pour l'exercice 2020, une année qu'il a qualifiée de «critique». 
Le Parlement, a-t-il relevé, est un espace de dialogue, de discussion mais aussi de différence, et dont les membres doivent travailler de concert au service du citoyen qui attend d'eux des réalisations concrètes. M. Mourou a appelé les nouveaux députés à tirer les leçons des «embûches» qui se sont dressées devant les membres du Parlement sortant. Le président sortant du Parlement a passé la présidence de la séance à l'élu le plus âgé, à savoir Rached al Ghannouchi et ses deux adjoints, choisis parmi les députés les plus jeunes: Meriem Ben Belgacem (Ennahdha) et Abdelhamid Marzouki (Qalb Tounès). 
La séance reprendra sous la présidence de M. Al Ghannouchi pour la prestation de serment des nouveaux députés et l'élection du nouveau président de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) et des deux vice-présidents. 
Elle sera consacrée à la lecture de la liste définitive des nouveaux membres du Parlement sur la base des résultats définitifs des élections législatives annoncés par l'instance électorale. Le mouvement Ennahdha, disposant d'une majorité relative au sein du Parlement à la suite des dernières législatives d'octobre, a proposé, dimanche, son chef historique Rached al Ghennouchi pour le poste de président de l'Assemblée. 
Concernant la loi de finances (LF 2020), des dispositions à caractère social ont été prévues dans ce projet de loi, selon la presse tunisienne, outre des dispositions relatives au budget, ainsi que des mesures liées à la poursuite de la réforme fiscale. Parmi les plus importants points de ce projet de loi de finances, la presse cite, entre autres, la masse salariale qui atteindra 19,5 milliards de dinars, les ressources propres qui augmenteront de 9%, outre la diminution du déficit budgétaire à 3,5% et le recul du taux d’endettement de deux points.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses