Voir Tous
Rubrique
Monde

Tunisie Institution du couvre-feu dans tout le pays

Publié par Mohamed Kettou
le 19.03.2020 , 11h00
1742 lectures

De Tunis, Mohamed Kettou 
Depuis mercredi 18 mars, la Tunisie vit sous le régime du couvre-feu. La décision a été annoncée par le président de la République en personne. Attendu depuis plus de 24 heures, le Président Kaïs Saïed a fait son apparition à la télévision, mardi tard dans la soirée, pour annoncer cette unique nouvelle mesure. 
Les citoyens seront cloîtrés chez eux de 18 heures à 6 heures du matin. Cette décision découle, sans doute, du comportement «irresponsable» affiché par les Tunisiens qui ont été loin de respecter les conseils et directives du gouvernement, dont le premier souci est de freiner l'expansion du virus. Dans ce contexte, et après avoir pris connaissance du degré de respect ou, plutôt, non-respect des décisions du gouvernement, il  a beaucoup insisté sur l'intérêt qu'il y a à se conformer à ces décisions pour préserver la santé individuelle et la santé collective. L'État est prêt à prendre toutes les mesures préventives. Mais, a-t-il dit, elles seront vaines tant que le citoyen n'agira pas positivement et ne sera pas responsable de ses actes vis-à-vis de la société. Le confinement volontaire chez soi ne durera que deux semaines, a-t-il encore dit, manifestant son optimisme que le virus sera vaincu prochainement. Pour rappel, la Tunisie avait pris une batterie de mesures pour endiguer ce fléau qui a touché, jusqu’à mardi soir, 27 personnes dont la moitié était venue de l'étranger. La Tunisie a réduit de 80% les vols aériens avec l'étranger. Toutes les liaisons maritimes avec l'Italie et la France sont aussi suspendues. En outre, les vacances scolaires ont été avancées et les manifestations, quelle que soit leur nature, ont été suspendues. Malgré cette mobilisation et malgré le discours tranquillisant des hautes autorités du pays, l'inquiétude hante tous les esprits et la population a hâte de voir le pays échapper, définitivement, aux griffes de l'ennemi invisible.
M. K.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 28-05-2020

Polémique sur le traitement à la chloroquine
La réponse par les chiffres de l’Algérie

Face à la polémique qui enfle au sujet de l’usage de la chloroquine dans le traitement des patients atteints de Covid-19, l’Algérie ne

2

Actualités 06:00 | 27-05-2020

Gestion des jeux africains d’Alger et du COA
Berraf au cœur d’une nouvelle tourmente

Son nom a été souvent associé à des polémiques qui ont fait grand bruit dans le monde sportif, mais on le dit cette fois inscrit dans un autre chapitre lié aux enquêtes qui ciblent de très nombreux anciens responsables. Mustapha Berraf, ex-président du Comité olympique algérien, COA, serait au