Voir Tous
Rubrique
Monde

Tunisie La surprenante révélation de Kaïs Saïed

Publié par Mohamed Kettou
le 17.06.2021 , 11h00
2529 lectures

De Tunis, Mohamed Kettou
Ce mardi, le Président tunisien Kaïs Saïed a lancé une bombe qui laisse perplexe. Il a indiqué être la cible d'un attentat ou, du moins, d'un plan diabolique pour le destituer.
Cette annonce surprenante ne cesse de susciter les spéculations parmi les observateurs et sur les réseaux sociaux.
Il a affirmé être au fait de ce plan. Cependant, le chef de l'État ne cite pas les auteurs, se contentant de souligner que ceux-ci tentent de réaliser leur objectif avec l'aide de parties étrangères à la faveur de voyages secrets. Qui aurait effectué de tels voyages ? Il est clair que Kaïs Saïed vise ses principaux « ennemis », à savoir le chef du Parlement Rached Ghannouchi et le chef du gouvernement Hichem Mechichi. Qui d'autre tirerait profit d'un éventuel départ ou d'une éventuelle disparition du chef de l'État ?
Ces révélations ont été faites au cours d'une audience aussi inattendue qu'inhabituelle réunissant autour du Président, trois anciens chefs de gouvernement en présence de Hichem Mechichi. Que cherche-t-il à travers cette initiative ? En quoi peuvent-ils l'aider surtout que les présents n'avaient pas brillé particulièrement lors de leur passage à la primature ? Comme à son habitude, Kaïs Saïed n'a pas le sourire aux lèvres face à ses hôtes qu'il toise, tout en employant, dans son arabe classique, un ton sévère. Il veut tout changer pour remettre le pays sur les rails. Mais le réussira-t-il ? Amendement de la Constitution dans l'espoir d'installer un nouveau régime de gouvernance, refonte de la loi électorale pour éviter l'effritement au niveau du Parlement, voilà ce qu'il ne cesse de demander, et son intervention du mardi n'a pas dérogé à la règle.
Pour lui, la Tunisie, comme chacun le sait, est à la dérive. Quel que soit le domaine évoqué, la réponse est la même. Économique, social, sanitaire, voire sécuritaire, le ras-le-bol est atteint par un peuple qui se console par ses invocations au Tout-Puissant. Mardi dernier, Kaïs Saïed s’est fait le porte-parole des revendications populaires, en rappelant les carences de gestion tant au niveau du gouvernement qu'à celui du Parlement, sans omettre de signaler les complots dont il a fait l'objet. 
Pour le citoyen, les analystes et les observateurs, c'est une première que d'évoquer cette question en public. Entre-temps, le peuple est impatient de découvrir l'identité des comploteurs.
Autre annonce faite par le Président : son accord pour le dialogue qu'il n'a cessé de bloquer, tout en maintenant ses conditions, à savoir son refus d'avoir comme interlocuteurs les corrompus.
M. K.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 31-07-2021

FACE À LA DÉGRADATION DE LA SITUATION SANITAIRE
Flambée des prix des tests anticovid

Alors que le variant Delta progresse et que le recours aux tests de dépistage dévient nécessaire, les laboratoires d’analyses médicales ne trouvent rien de mieux que d’augmenter les tarifs. Sous d’autres cieux, les pouvoirs

2

Pousse avec eux 11:00 | 29-07-2021

Les «phalanges algériennes de Sion» et leur merchandising autour de MBS !

Et ils reviennent à la charge ! Et ils ne lâchent rien ! En même temps, c’est de bonne

3

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 29-07-2021

Tunisie : fin de toutes les illusions !

4

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 31-07-2021

La prémonition de Boussad Abdiche

5

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 01-08-2021

Eh ! La France ! Ton honneur fout le camp !