Rubrique
Monde

Namibie L'ancien Président de la Sierra Leone à la tête de la Mission d'observation électorale de l'UA

Publié par Agence
le 28.11.2019 , 11h00
77 lectures

L'Union africaine (UA) a révélé mardi que l'ancien Président de la Sierra Leone, Ernest Bai Koroma, est à Windhoek, la capitale de la Namibie, en tant que directeur de la Mission d'observation électorale de l'UA, pour observer les élections namibiennes. 
M. Koroma est à la tête d'une mission d'observation électorale de 40 membres, composée d'ambassadeurs du Comité des représentants permanents de l'UA, de membres du Parlement panafricain, d'administrateurs spécialisés dans les procédures électorales, de représentants de la société civile, d'experts électoraux indépendants et de représentants de diverses institutions académiques, a déclaré mardi le bloc panafricain dans un communiqué de presse. 
«Le déploiement d'une Mission d'observation électorale de l'UA en République de Namibie montre que l'UA est déterminée à soutenir des processus électoraux crédibles, transparents, inclusifs et pacifiques dans ses Etats membres, en leur fournissant notamment une évaluation objective du processus électoral et de l'environnement politique dans lequel il se déroule», a indiqué le communiqué. La Mission d'observation de l'UA devrait publier une déclaration préliminaire basée sur ses observations immédiatement après la fermeture des bureaux de vote. Elle publiera ensuite son rapport final dans les deux mois suivant les élections, selon le communiqué. Les Namibiens se sont rendus mercredi aux urnes pour élire un nouveau président et un nouveau Parlement.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses