Placeholder

Rubrique Monde

Irak Le Parlement appelle au retrait des forces étrangères

Le président par intérim du Parlement irakien, Mohsen Al-Mandalawi, a appelé le gouvernement de son pays à mettre en œuvre la décision de la Chambre des représentants concernant le retrait des forces étrangères et la fin de leur mission dans le pays, a indiqué un communiqué de la Chambre des représentants, relayé par l'agence de presse officielle irakienne (INA).
Le communiqué a souligné qu'Al-Mandalawi «a appelé le gouvernement à mettre en œuvre la résolution de la Chambre des représentants n°18 de 2020, concernant le retrait des forces étrangères et la fin de leur mission dans le pays, au vu du développement des capacités irakiennes en matière de sécurité et de l'absence de tout nouvel accord avec les forces étrangères prévoyant leur maintien».
Al-Mandalawi «a soumis aux commissions juridique, de sécurité et de défense, une motion signée par plus de 100 députés concernant une proposition de loi relative au départ des forces étrangères du pays», a ajouté le communiqué.
Il a également condamné «les attaques incessantes contre le territoire irakien de la part de n'importe quelle partie et pour n'importe quelle raison, tout en dénonçant fermement les attaques américaines contre les forces d'Al-Hachd Al-Chaabi et leurs dirigeants», est-il indiqué. Le président par intérim du Parlement irakien a appelé à «prendre les mesures diplomatiques qui s'imposent pour protéger la souveraineté, la sécurité et la stabilité du pays», affirmant son soutien au gouvernement pour que «l'Irak soit un facteur de stabilité dans son environnement régional et international». Jeudi, Yahya Rassoul, porte-parole du commandant en chef des forces armées irakiennes, a déclaré que «le Haut Comité militaire technique bilatéral irako-américain reprendra ses travaux dimanche, afin de déterminer le calendrier de la fin de la mission de la coalition internationale dans le pays», sans donner plus de détails. Le Secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, avait annoncé le 25 janvier que les réunions du groupe de travail du Haut Comité militaire américano-irakien, institué conjointement par les deux pays, commenceraient à discuter de l'avenir de la présence militaire américaine dans le pays.
Les appels se sont récemment multipliés en Irak pour la fin de la mission de la coalition internationale et le retrait des forces américaines du pays, suite à des échanges de frappes entre ces forces et des groupes armés, sur fond d'agression sioniste contre la bande de Ghaza depuis le 7 octobre dernier.
APS

Placeholder

Multimédia

Plus

Placeholder