Voir Tous
Rubrique
Monde

Syndrome éthiopien Le projet d’un barrage géant en Chine qui angoisse l’Inde

Publié par Agence
le 12.04.2021 , 11h00
88 lectures

Un barrage géant qui produirait trois fois plus d’électricité que celui des Trois-Gorges, l’actuel record du monde...
La Chine envisage d’édifier au Tibet une mégastructure en travers du Brahmapoutre, laquelle inquiète les écologistes ainsi que le voisin indien. La scène se passe à plus de 1500 m d’altitude, dans le canyon qui est à la fois le plus long et le plus profond du monde. 
Contournant un imposant massif himalayen, le fleuve dessine un coude avant de s’orienter au sud-ouest en direction de l’Inde puis du Bangladesh, où il se jette dans le Gange et enfin dans la mer. C’est en travers ce coude, dans le comté de Medog, que la Chine prévoit d’édifier un colossal ouvrage d’art qui ridiculiserait son propre record du monde, le barrage des Trois-Gorges du Yangtsé, d’une capacité de «seulement» 22,5 millions de kilowatts. Le plan quinquennal (2021-2025) adopté début mars par le Parlement chinois prévoit de «construire une base hydroélectrique dans le cours inférieur du Yarlung Tsangpo», nom tibétain du Brahmapoutre. Fin novembre, le patron de Power China, Yan Zhiyong, dévoilait une partie du projet à la Ligue des jeunesses communistes.  S’enthousiasmant pour «la région la plus riche du monde en ressources hydroélectriques», il expliquait que le coude du Brahmapoutre disposait de capacités théoriques de près de 70 millions de kilowatts — plus de trois fois les capacités des Trois-Gorges. 
Même si pour Pékin le projet se justifiait au nom de la lutte contre les énergies fossiles, il risque de susciter une forte opposition des mouvements écologistes, à l’instar du barrage des Trois-Gorges, construit entre 1994 et 2012 dans le centre du pays. 
L’ouvrage a engendré la création d’un immense lac de retenue et le déplacement de 1,4 million de personnes en amont. 
Mais moins d’un an après un affrontement meurtrier dans l’Himalaya entre soldats indiens et chinois, c’est à New Delhi que le projet inquiète le plus. 
Réagissant au projet chinois, le gouvernement indien a émis l’idée de construire à son tour un barrage sur le Brahmapoutre, afin de constituer sa propre réserve d’eau.
R. I.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 02-12-2021

C’ÉTAIT EN 1963, À JÉRUSALEM
Quand les juifs d’Algérie étaient jugés par Israël

Une histoire peu connue du public a lourdement entaché l’histoire de la communauté juive d’Algérie confrontée à un procès peu ordinaire pour ne pas avoir rejoint en masse Israël après l’indépendance de l’Algérie. C’était en 1963, à Jérusalem…

2

Soit dit en passant 11:00 | 02-12-2021

Même si rien n’est officiel, personne ne conteste la rumeur !

C’est hallucinant, comme l’administration peine à maîtriser la gestion par la rumeur. Comme si plus personne n’avait le sens de l’État ! C’est la débandade là où le statut

3
4

Périscoop 11:00 | 05-12-2021

Pas un mot de français

5

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 02-12-2021

Que cache l'unanimisme contre Zemmour ?