Rubrique
Monde

Canada Suspension de la réforme sur l'immigration au Québec

Publié par Agence
le 10.11.2019 , 11h00
811 lectures

Le gouvernement québécois a décidé de suspendre sa réforme sur l'immigration apportée au Programme de l'expérience québécoise (PEQ), qui permettait aux étudiants et travailleurs temporaires étrangers de recevoir rapidement un certificat de sélection du Québec en vue de s’installer dans la province canadienne, rapportent des médias locaux.
«Au cours des derniers jours, différents acteurs des milieux économiques et de l’éducation ont soulevé des interrogations en rapport avec les listes des domaines de formation en demande et des emplois en déficit», a écrit le ministre de l'Immigration, Simon Jolin-Barrette sur sa page Facebook. 
«Afin de rassurer l’ensemble de ces acteurs, le gouvernement du Québec annonce la suspension temporaire des modifications au Programme de l’expérience québécoise (PEQ). Les listes des domaines de formation en demande et des emplois en déficit seront révisées en collaboration avec les acteurs concernés», a-t-il ajouté. 
La réforme du ministre de l’Immigration réduisaient considérablement le nombre d’étudiants et de travailleurs temporaires étrangers qui pouvaient bénéficier du PEQ au moment où la province souffre d’une pénurie de main-d’œuvre. Les nouvelles modifications ont suscité une forte indignation dans les milieux universitaires, des associations étudiantes, des experts mais aussi du Patronat. 
Les partis de l’opposition au parlement québécois, en front commun, ont exhorté le gouvernement du Québec à reculer sur sa réforme visant à resserrer les règles d’admission au PEQ. 
Mercredi dernier, le gouvernement provincial a annoncé un recul partiel sur son projet de loi en instaurant une clause de droit acquis. Les étudiants déjà installés au Québec ne seraient donc pas touchés par les changements apportés au PEQ. Une mesure jugée insuffisante par les opposants à cette réforme. Une cinquantaine d’étudiants étrangers ont organisé, vendredi matin, une manifestation devant les bureaux du ministre de l’Immigration, Simon Jolin-Barrette à Montréal, pour exiger un recul total sur le projet de loi concernant le PEQ. 
Plus tôt cette semaine, le parlement du Québec a majoritairement voté en faveur d’une motion qui exige l’annulation des modifications récentes apportées à ce programme.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses