Rubrique
Monde

Nucléaire iranien Washington demande à négocier avec Téhéran

Publié par Agence
le 08.01.2019 , 11h00
274 lectures

Le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale, Ali Shamkhani, a affirmé hier que les Etats-Unis ont demandé officiellement l'ouverture de nouveaux pourparlers avec l'Iran au sujet de l'accord nucléaire de 2015 dénoncé et quitté en mai 2018 par Washington, ont rapporté des médias locaux.
M. Shamkhani, qui est également conseiller du guide suprême de la Révolution iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei, a indiqué avoir été  contacté en décembre dernier en Afghanistan par des membres de  l'administration américaine en vue de nouvelles négociations bilatérales, a rapporté l'agence de presse iranienne Tasnim.  «Lors de ma visite à Kaboul, le mois dernier, les Américains (...) ont demandé l'ouverture de pourparlers», a déclaré Ali Shamkhani, sans donner plus de précisions à ce sujet. 
M. Shamkhani s'était rendu à Kaboul pour y rencontrer des représentants des Talibans «dans le but de réduire les problèmes de sécurité en Afghanistan». Le gouvernement afghan a été informé de ses discussions avec les talibans, a-t-il ajouté. L’Iran avait déjà rejeté une offre de dialogue proposée par les Etats-Unis après la réintroduction des sanctions visant notamment son économie. 
La République islamique a indiqué avoir décliné huit demandes d'entretien entre le président américain Donald Trump et son homologue iranien, Hassan Rohani, notamment à l'occasion de l'Assemblée générale des Nations-unies, en septembre 2017. «Notre pays ne cédera jamais aux pressions cruelles des Etats-Unis. Nous ne nous plierons jamais aux exigences de ceux qui parlent la langue des  sanctions et construisent des murs plutôt que des passerelles», a souligné hier Bahram Qasemi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères. 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 25-03-2019

Bedoui, Lamamra, Brahimi
L'impossible mission

L'équipe mise en place pour porter les réformes préconisées par Abdelaziz Bouteflika aurait-elle atteint ses limites ? L'offensive lancée au lendemain de leur désignation n'a pas connu de phase ascendante, bien au contraire, Bedoui, Lamamra et Brahimi semblent avoir déjà perdu la main.

2

Périscoop 11:00 | 24-03-2019

Un ministre continue de signer des... nominations

Un ministre du gouvernement Ouyahia continue de signer des nominations et des promotions malgré le fait que l’exécutif ne devrait assurer que le suivi des affaires courantes et ce, depuis la démission de Ahmed Ouyahia.

3
4

Actualités 11:00 | 24-03-2019

GOUVERNEMENT

Bedoui s'appuie sur l'équipe d'Ouyahia

5

Soit dit en passant 11:00 | 23-03-2019

Elle est pas belle notre diaspora !