Rubrique
Périscoop

Des incohérences et des dérives à répétition

Publié par Periscoop
le 18.02.2019 , 11h00
627 lectures

Des candidats au concours de doctorat de droit organisé en octobre 2018 par l’Université de Djelfa se sont rapprochés de notre rédaction pour exprimer leur inquiétude et leur désarroi face au retard pris par l’administration à proclamer les résultats. Il semblerait que les responsables de l’université aient relevé à la fin de l’opération de correction des dysfonctionnements touchant à la crédibilité de l’épreuve, ce qui les a amenés à solliciter l’arbitrage de la tutelle.
Il paraîtrait que la commission d’enquête dépêchée sur les lieux, après vérification, a confirmé ces mêmes dépassements signalés par l’université, d’où la décision de confier à l’Université d’Alger d’organiser de nouvelles corrections dans cette spécialité dans l’anonymat. D’ailleurs cette mesure a été favorablement accueillie par les étudiants concernés, mais dont les résultats, d’après eux, tardent à être promulgués à ce jour.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 18-03-2019

Tebboune, le retour ?

Le renforcement de l’équipe chargée de la sécurité de l’ancien Premier ministre Tebboune a très vite fait réagir les internautes à travers les réseaux sociaux.

2

Actualités 11:00 | 17-03-2019

PREMIER DÉPLACEMENT DU VICE-PREMIER MINISTRE À L’ÉTRANGER
Les Algériens, Lamamra et son voyage à Moscou

L'annonce du premier déplacement officiel de Ramtane Lamamra à l'étranger suscite de vives réactions chez les Algériens qui