Rubrique
Périscoop

Dilemme chez les médecins légistes

Publié par Periscoop
le 08.12.2018 , 11h00
1267 lectures

Les médecins légistes qui reçoivent régulièrement des femmes battues se plaignent de ne pouvoir établir des constats sur l’état psychologique des victimes de violences. Ils sont, en effet, tenus de ne prendre  en compte que des séquelles purement physiques des actes de violences au détriment du préjudice moral qui est souvent plus grand.
 Ces professionnels de la santé espèrent voir les textes de loi évoluer afin que les victimes puissent, enfin, disposer d'arguments plus convaincants face à des juridictions qui occultent actuellement totalement les atteintes à l'intégrité psychique des personnes violentées.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CRITIQUÉ POUR SON SOUTIEN À ALI GHEDIRI
Mokrane Aït Larbi s’explique

Le soutien qu’apporte le célèbre avocat Mokrane Aït Larbi à la candidature de l’ancien général-major Ali Ghediri a généré des critiques, mais

2

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CANDIDATURE DE BOUTEFLIKA
La France officielle consent

La France aux commandes a pris acte sans réserve de la candidature de Bouteflika. Une option à laquelle elle était déjà préparée alors que des critiques particulièrement virulentes sont émises dans les milieux médiatiques et les faiseurs d’opinions. A Alger, le personnel diplomatique en place scrute à la loupe les nouveaux