Rubrique
Périscoop

Dilemme chez les médecins légistes

Publié par Periscoop
le 08.12.2018 , 11h00
1269 lectures

Les médecins légistes qui reçoivent régulièrement des femmes battues se plaignent de ne pouvoir établir des constats sur l’état psychologique des victimes de violences. Ils sont, en effet, tenus de ne prendre  en compte que des séquelles purement physiques des actes de violences au détriment du préjudice moral qui est souvent plus grand.
 Ces professionnels de la santé espèrent voir les textes de loi évoluer afin que les victimes puissent, enfin, disposer d'arguments plus convaincants face à des juridictions qui occultent actuellement totalement les atteintes à l'intégrité psychique des personnes violentées.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 21-05-2019

Et l’avion de Bouteflika ?

L’on se rappelle que Bouteflika avait tenu à acquérir un avion de type Airbus 340-500, un appareil pour les longs courriers. Après son premier AVC, l’avion est resté cloué au sol. Va-t-il être reversé à la flotte d’Air Algérie ?

2

Périscoop 11:00 | 21-05-2019

Ghoul et l’immunité

Selon des indiscrétions, le Sénat n’a pas été saisi sur le cas du sénateur et ex-ministre Amar Ghoul, afin qu’il lève son immunité parlementaire. A rappeler que Amar Ghoul n’a pas été entendu par le tribunal