Voir Tous
Rubrique
Périscoop

Le «nomadisme» refait surface

Publié par Periscoop
le 13.09.2021 , 11h00
1657 lectures

Avec l’opération de préparation des élections locales anticipées du 27 novembre prochain, le nomadisme politique reprend ses droits et de plus belle. Un fléau qui gangrène même les partis d’opposition. Et pour cause, le maire sortant de la commune de Birkhadem, dans la capitale, et un des membres de la même assemblée, élu en 2017 sur la liste du parti TAJ, retrouve sa maison-mère, le FFS. L’édile communal et trois de ses camarades, dont deux femmes, viennent, en effet, de constituer une section du vieux front non sans susciter l’ire de bien de militants du FFS de cette commune. L’un d’eux l’a, d’ailleurs, signifié bruyamment, à l’occasion d’une session extraordinaire du conseil national du parti, suscitant la gêne chez nombre de cadres dirigeants du parti.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 20-09-2021

Affaire Tahar Khawa
Noureddine Bedoui inculpé

Le traitement des affaires de corruption se poursuit à un rythme rapide. Les devants de la scène sont occupés par des procès très attendus et les instructions se mènent y compris de nuit ou durant le week-end au tribunal de Sidi-M’hamed. La justice algérienne est résolue à clôturer la quarantaine

2

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 20-09-2021

Mosquée Abdelaziz Bouteflika

L'associé espagnol de Sonatrach et de Ali Haddad exige des sommes astronomiques